Le meilleur des cavaliers mondiaux à Eurexpo

30 octobre, 2008 | DERNIERE MINUTE | 0 commentaires

01 Les dresseurs Olivier Ginon et Gérard Collomb sur le podium en 2007

 

 

La vitalité du concours hippique international (CHI) de Lyon, qui propose de jeudi à dimanche le meilleur du saut d'obstacles et du dressage avec les champions olympiques des deux disciplines, tranche avec l'absence désormais d'un grand événement équestre à Paris.

 

Après avoir perdu il y a quelques années déjà l'étape de Coupe du monde de Bercy, la capitale a renoncé, pour raisons financières, à organiser fin novembre à Paris le traditionnel CSI dans le cadre du Salon du cheval Porte-de-Versailles. Loin de cette morosité, seront présents à Eurexpo (banlieue est) les quatre premiers cavaliers du classement mondial de jumping et 14 des 20 meilleurs, avec notamment le Canadien Eric Lamaze (N.2), médaillé d'or en individuel aux Jeux sur l'étalon Hickstead. Seuls manqueront les Américains, engagés dans le même temps à Syracuse (Etat de New York) à l'invitation de la double championne olympique par équipes Beezie Madden. A Hong Kong, l'Allemagne n'avait pas été à la hauteur de sa force et de ses ambitions. Meredith Michaels-Beerbaum, N.1 mondiale et Marcus Ehning (N.3) possèdent les montures pour faire échec à Lamaze dans le Grand Prix dominical doté de 150.000 euros. Mais Ludger Beerbaum (N.4) a été contrait de déclarer forfait mercredi en raison de l'indisponibilité de son cheval Coupe de Cœur 2. Le Néerlandais Albert Zoer, champion du monde 2006 et d'Europe 2007 par équipes, en selle sur Okidoki, est très revanchard également. Victime d'une chute un mois avant le rendez-vous de Hong Kong, Zoer avait dû déclarer forfait pour les Jeux.

  

Dans ce contexte très relevé, les Français, qui ne s'étaient pas qualifiés pour les JO, auront l'opportunité de vérifier des progrès étalonnés tout au long de l'été. Comme un symbole d'une équitation tricolore qui a trouvé un nouvel élan dans le brassage des générations, le vétéran Michel Robert (N.11 mondial) et le prometteur Julien Epaillard sont associés en qualifications des Equita Masters. Le plateau du dressage est évidemment somptueux avec la Néerlandaise Anky van Grunsven, entrée dans la légende olympique après un 3e titre consécutif (2000/2004/2008), et l'Allemande Isabell Werth, sa dauphine à Hong Kong. Néanmoins, il ne sera pas question de revanche dans la mesure où les deux dresseuses sont venues à Lyon sans leurs chevaux de tête, Salinero et Satchmo. Enfin, pour dynamiser le programme sportif du salon Equita qu'elle préside, l'organisatrice Sylvie Robert a introduit pour l'édition 2008 une 3ème discipline, le polo.

  

Programme des principales épreuves:

   Vendredi 31 octobre: dressage (reprise libre en musique à partir de 20h30)

   Samedi 1er novembre: saut d'obstacles (finale Equita Masters à 20h30)

   Dimanche 2 novembre: Grand Prix de saut d'obstacles (après-midi)

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

lundi 24 juin

Saint Jean-Baptiste


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…