La dernière séance de Daniel Charrier

15 avril, 2010 | DERNIERE MINUTE | 0 commentaires

  2610_article

Photo © DR

 

Par Marc Polisson

 

Ils étaient 300 à être venus accompagner le patron de la Compagnie Lyonnaise de Cinéma, décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 62 ans, dans son dernier voyage. Une assemblée hétéroclite avec quelques absents de marque.

 

C'est en l'église Saint Maurice, proche de ses bureaux de Monplaisir, que ses amis sont venus entourer son épouse Marie-Hélène et ses filles Maude et Anne-Laure le temps d'une cérémonie sobre et digne, bercée par les accords du Quatuor Debussy et d'un poème de Paul Eluard. Des témoignages de ses proches, on retiendra que Daniel Charrier – dont le parcours a été jalonné de rencontres décisives (Charles Mérieux, Paul Dini, Jean-Pierre Améris…) – était le « le plus affectueux des papas » et « un époux tendre et passionné ». Son altruisme, salué de tous, a pris corps au sein de l'association de lutte contre l'illettrisme, Savoir lire, qu'il a créée, « sa grande œuvre humaniste » souligna l'ancien gouverneur du Rotary Club de Lyon. Dans le petit monde du cinéma, le trésorier de l'Institut Lumière était connu pour être « un homme libre et intègre » et « le gentleman de la profession » mais ni Thierry Fremaux, ni Bertrand Tavernier n'étaient là pour en témoigner… Tout comme Georges Képénékian, adjoint à la Culture de Gérard Collomb.

 

Fort heureusement, les présents étaient beaucoup plus nombreux que les absents. Formant une assemblée hétéroclite composée de ses salariés très affectés, d'anciens collaborateurs comme Evelyne Hagguenauer (qui travailla à la CLC trois ans avant son élection sur la liste de Gégé en 2001), de ses grand-frères orientalistes (Fernand Galula…), de ses voisins de Montchat (Serge Ciampi) et de ses copains du Rotary (Pierre-Yves Cerrato, Bruno Dufour, Guy Augis, Richard Brumm…). Beaucoup de représentants des métiers de la télévision (Philippe Vorburger, ancien de TLM, tout comme Stéphane Cayrol ou Sophie de Rocca Serra), du cinéma (Joël Lurraine) et de la radio (Guy Moïse), des journalistes (Agnès Guillaume) et des réalisateurs à qui il mis le pied à l'étrier. Au coude à coude avec le député Pascale Crozon, Emmanuel Hamelin, Victor Bosch, Jean Flacher, Robert Sivilia, Denis Trouxe, ancien adjoint à la Culture, CJ Begot, Jérôme Chabannes (Piano à Lyon), Roland Fulchiron, Jean-Jacques Lerrant, très recueilli. A l'issue de la cérémonie, le convoi funéraire a rejoint la petite commune de Quincié-en-Beaujolais où le producteur a été inhumé. Requiescat in pace.

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

jeudi 18 avril

Saint Parfait


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…