Par Morgan Couturier

(Mis à jour le 25 mars) Victime, comme les seize départements déjà confinés, d’une véritable flambée épidémique, le département du Rhône connaîtra le même sort que ses confrères, dès ce vendredi minuit.

C’était dans les tuyaux, la menace se faisant chaque jour de plus en plus pressante. Mais si le conditionnel était employé, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, utilisant encore aujourd’hui, le terme « de sursis », nous sommes en mesure d’affirmer que le Rhône rejoindra, dès ce week-end, les seize départements confinés.

Le Premier ministre, Jean Castex, en fera l’annonce, ce jeudi 25 mars 2021, dans une nouvelle allocution qui sonnera donc le glas de notre département. Confiné pendant quatre semaines, comme ce fut le cas, dès la semaine dernière, pour les premiers concernés, le Rhône devra donc se plier sept jours sur sept, à un régime plus contraignant.

Un confinement établi à minima pour les quatre prochaines semaines

En effet, bien que les dernières mesures du gouvernement poussent à se confiner… dehors, sans limite de temps, mais dans un rayon de 10km, les fameuses attestations de déplacement vont redevenir de facto, la panacée de tous les Rhodaniens.

À fortiori, cette décision devrait également impacter de nombreux commerces, seuls les établissements vendant des biens de première nécessité étant autorisés à rester ouverts, à l’exception notable des… libraires, coiffeurs, chocolatiers, fleuristes et autres disquaires.

À noter enfin, que cette troisième forme de confinement ne tolère que les déplacements à l’intérieur de son département de résidence (une tolérance de 30km est acceptée, ndlr), sauf motifs professionnels, médicaux ou impérieux. En somme, un nouveau casse-tête pour les Lyonnais et tout le département du Rhône.

> Cette information a été confirmée par Olivier Veran, lors de sa conférence de presse du 26 mars 2021