Essai Aston Martin. Émilie Legoff, un intérim au volant du DBX707

13 décembre, 2022 | BUSINESS NEWS | 0 commentaires

Texte : Morgan Couturier – Habituée des belles carrosseries, la PDG de l’entreprise de logiciel d’agences d’intérim Troops se plaît à sillonner les routes, poussée par de nombreux chevaux sous le capot. Un attrait renforcé le temps d’un essai automobile organisé au Pavillon La Rotonde. Au menu : la prise de commande du dernier SUV Aston Martin présenté par le groupe Chopard : le DBX707.

Les rumeurs vont bon train, le prochain agent 007 pourrait être une femme. Une silhouette plus élancée, à laquelle Émilie Legoff pourrait postuler, tant le costume lui va à ravir. Tant pis si l’habit ne fait pas le moine, les répétitions viennent le confirmer : l’entrepreneure lyonnaise est taillée pour ce rôle, et la conduite des Britanniques siglées Aston Martin, complices de tous les James Bond. Un virage à 180°C pour la PDG de Troops habituée jusqu’alors aux sportives italiennes. Mais qu’importe, un tel statut implique une prise en main rapide.

Et à ce jeu, la quadragénaire n’est pas en reste. Rien ne l’effraie. Pas même les 707 chevaux du bijou déballé sous ses yeux par Frédéric Blanc. Un nom de code : DBX707. « Le 4×4 le plus puissant sur le marché actuel », renchérit le directeur d’Aston Martin Lyon à deux pas du casino. Les présentations faites, place à l’action. La vraie, sur les routes environnantes. « Sans trop chercher, elle a une sacrée puissance », remarque instinctivement Émilie Legoff, sitôt les premiers mètres avalés. La belle comme la bête ont envie d’accélérer. Patience. Le parc de l’hôtel doit d’abord permettre de sceller cette union.

« Elle est très belle, hyper confortable. Elle est agressive comme il faut, classe et sportive à la fois. En termes de finition, ils ont géré. C’est vraiment une belle bagnole. Je prends complétement », glisse sans filtre cette maman de quatre enfants. Alors forcément, le DBX707, son confort et son hospitalité font office de « beaux compléments », au Cheval Cabré. Une histoire d’équidés donc, que la coprésidente de la French Tech One Lyon Saint-Etienne chasse rapidement. Avant que le naturel ne revienne… au galop. Sentant l’idylle prendre fin, Émilie Legoff profite d’une route désertée pour monter dans les tours.

« J’étais tentée », se justifie-t-elle, avant d’ajouter : « elle tient extrêmement bien la route ». Un compliment apprécié, ouvrant les portes à une prolongation méritée. L’Anglaise est joueuse. Émilie Legoff tout autant, au point d’effacer le mode auto pour une conduite aux palettes. « Elle a une accélération de dingue », s’extasie la Lyonnaise, confortablement installée dans cet habillage tout en cuir. 0 à 100km/h en 3,3 secondes. Vitesse de pointe : 310 kilomètres/heure sur circuit. Tout est dit ! Mourir peut attendre, on en redemande !

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 22 mai

Saint Emile


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…