Lyon. La disparition de Simone André, figure de la vie politique lyonnaise

5 février, 2024 | Actualités People Lyonnais | 3 commentaires

Texte : Marco Polisson – Exclusif – Pionnière de la vie politique lyonnaise, très investie dans le monde associatif, Simone André est décédée ce dimanche 4 février 2024, à l’âge de 97 ans.

Simone André, c’est d’abord une silhouette, un regard bienveillant et un chignon reconnaissable entre tous. Née le 25 mai 1926 à Lyon, elle s’engage dans la vie politique à l’âge de 45 ans, d’abord comme conseillère municipale de Lyon (1971) à la demande du maire Louis Pradel, puis poursuit son ascension en devenant 4e adjointe (1977) puis 2e adjointe (1983) de son successeur Francisque Collomb.

Elle intègre le Conseil général du Rhône en emportant le 9e canton (correspondant au 3e arrondissement) en 1979, puis devient député suppléant de la 5e circonscription du Rhône. Elle est ensuite nommée vice-présidente de la communauté urbaine de Lyon en 1983 et vice-présidente du conseil général du Rhône en 1985.

Son premier grand fait d’armes est de rassembler 2000 associations et 40 communes au Forum des Associations à la Halle Tony-Garnier du 14 au 16 janvier 1989.

Simone André en 1989 – Photo Marcos Quinones pour Lyon Figaro (BML)

« Cette densité donne raison à l’adjointe aux affaires sociales de Lyon, Simone André. Elle a été la première à comprendre la force du mouvement associatif. Et à se l’approprier. La délégation à la vie associative a été créée, à Lyon, pour Simone André. La fonction n’avait jamais existé auparavant. » écrivait Jean-Michel Roustand dans Lyon Figaro du 14 janvier 1989.

La victoire de Michel Noir à la Mairie de Lyon marque un terme à ses mandats lyonnais, mais Simone André poursuit son combat en faveur des associations. La Mairie du 6ème lui a rendu hommage en 2012 lors de l’ouverture de son nouvel immeuble associatif en le baptisant Espace Associatif Simone André (100, rue Boileau).

En 2014, elle remet à Claude Chabot son diplôme d’or pour 30 ans de bénévolat dans les salons de la Mairie du 6ème, en présence de Blandine Reynaud et de Luc Lafond.

« J’ai des souvenirs de piles de parapheurs qu’elle signait de son feutre bleu pendant les réunions de travail. Avec la plupart du temps un mot personnel. Simone aimait ses concitoyens et ils le lui rendaient bien ! Elle rejoint Charles » se souvient Erick Roux de Bézieux

Chevalier de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite, elle a porté en 2020 sur les fonts baptismaux la création de l’Institut Français du monde associatif, son dernier grand projet. Elle pouvait partir heureuse du devoir accompli.


LA RÉACTION DE CHRISTOPHE GUILLOTEAU
Président du Département du Rhône

« C’est avec profonde tristesse que j’ai appris la disparition de Simone André, figure de Lyon et du Département du Rhône dont elle fut conseillère générale de 1979 à 1998 et vice-présidente en 1985. Le monde associatif lui doit beaucoup. Elle créa en 1982 le premier forum des associations de France à Lyon qu’elle fit évoluer tout au long de son engagement.

Simone André fut la créatrice de l’espace associatif du Rhône et nous avait honoré de sa présence à ce rendez-vous en 2018. Lorsque en 2021, je lui ai proposé de renommer une salle de l’Hôtel du Département du Rhône en son nom, elle n’hésita pas une seconde et accepta de l’inaugurer en visio. »

 

 

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

3 Commentaires

  1. Jocelyne BERNARD

    Honneur et respect à Mme Simone André qui, par son réseau d,’associations auquel elle m’avait conviée, m’a permis de retrouver un poste de travail dans ma vie professionnelle à un moment difficile.
    Attristée mais je n’oublierai pas son dynamisme, son empathie … Merci Madame.
    Toutes mes condoléances à sa famille.

    Réponse
  2. JEAN-MANUEL ANDRE

    Merci pour l’ensemble des témoignages que nous avons reçu mon frère et moi à la site du départ de Notre Mère.

    Elle restera une référence pour le monde associatif et une référence par sa générosité, son amour des autres, et sa force de conviction sans oublier l’éternel chignon qui la caractérisait

    que la douceur de la vie éternelle ayant rejoint notre père Charles et notre sœur Florence lui permettre de continuer sa vie ailleurs et très présente dans nos coeurs

    Jean-Manuel ANDRE

    Réponse
  3. soeurs saint joseph de Messimy

    la communauté des soeurs Saint Joseph de Messimy , n’ ayant pu être présente aux funérailles de Mme André Simone , présente à sa famille ses sincères condoléances et l’
    assurance de sa prière !
    Nous gardons beaucoup d’ estime pour Charle et Simone !

    Notre lettre envoyée nous est revenue ! ?????

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. L'ancienne adjointe au maire de Lyon Simone André est décédée - LESTROPHEESDESMAIRESDURHONE - […] dimanche, Simone André est décédée. Comme le révèle Lyon People, elle s’est éteinte après une vie en partie consacrée…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mardi 23 avril

Saint Georges


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…