Exclusif. Emmanuel Macron va remettre les insignes de commandeur de l’Ordre national du Mérite à Jean-Michel Aulas

16 janvier, 2024 | Actualités People Lyonnais | 0 commentaires

Texte : Séraphin Terim – Cette fois, plus aucun doute. Jean-Michel Aulas et John Textor ont bel et bien enterré la hache de guerre. Preuve en est leur présence à l’Elysée, mi-févier, à l’invitation du Président de la République.

En vérité, John Textor ne sera pas seul. Jean-Michel Aulas a convié pas moins d’une cinquantaine d’invités pour assister à son élévation au prestigieux grade de commandeur dans l’ordre national du Mérite par Emmanuel Macron, 16 mois après sa promotion intervenue en novembre 2022. La fiesta aura lieu le 19 février 2024.

Seront bien évidemment présents ses vieux complices de l’OL, Gilbert Giorgi, Jacques Matagrin, Jean-Paul Revillon.

Plusieurs grands patrons lyonnais feront le déplacement, à commencer par Olivier Ginon (GL Events), Laurent Abitbol (Havas Voyages), Nicolas Gagneux (6ème Sens Immobilier), et son beau-père, l’ancien administrateur judiciaire Bruno Sapin. .Plusieurs élus devraient également être de la fête, à commencer par le président du Conseil départemental Christophe Guilloteau et la conseillère régionale et maire de Décines Laurence Fautra. On constate en revanche que le verdâtre maire de Lyon Grégory Doucet n’a pas été été convié, ce qui évitera un étalage de mauvais goût vestimentaire.

La photo de famille de 2017

Ce n’est pas la première fois que Jean-Michel Aulas se fait décorer par le Président de la République en exercice. Le 24 avril 2017, c’est François Hollande qui lui avait remis les insignes d’officier de la Légion d’honneur quinze jours avant son départ de l’Elysée. Mais à l’époque un petit plaisantin avait inondé Lyon de fausses invitations plus vraies que les authentiques.

Assailli d’appels téléphoniques, JMA avait alors été obligé d’avouer à ses interlocuteurs qu’il s’agissait d’un canular comme en a été récemment victime le petit Grégory. Cette fois, l’ancien président de l’OL peut dormir sur ses deux oreilles. On ne lui refera pas le coup deux fois. Comme l’aurait dit le latiniste Gérard Collomb « bis repetita non placent ».

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/seraphin" target="_self">Seraphin</a>

Seraphin

Séraphin Terim
De sa très longue expérience journalistique entre Rhône et Saône, il a tiré une connaissance parfaite des réseaux économiques et politiques lyonnais. Attention à vos mollets si vous vous approchez de trop près…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

samedi 25 mai

Sainte Sophie


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…