Par Morgan Couturier

Auteur d’un troisième quart-temps stratosphérique, la Green Team est parvenue à rattraper son retard, pour finalement s’offrir une accrocheuse équipe de Milan (89-82), un mois après sa dernière victoire européenne.

Rien n’est fini en basket, encore moins avec cette équipe de l’ASVEL. C’est là la magie du sport, et celle du coach Zvezdan Mitrovic, lorsqu’un exploit impose de rendre à César ce qui lui appartient. Et pour cause, la dernière banderille à trois points du Milanais Sergio Rodriguez, au buzzer de la mi-temps en aurait assommé plus d’un.

La Green Team alors menée de sept points (38-45) semblait avoir reçu ce coup fatal qui fait pencher un match d’un côté ou d’un autre. Mais le charme de cette équipe est de rien lâcher, et de prendre feu quand la situation l’impose. Portés par ses Américains, David Lighty et Jordan Taylor, auteurs de 19 et 18 points, l’ASVEL s’offrait ainsi un troisième quart-temps mémorable, avec 32 points au compteur, pour basculer en tête à l’heure de laisser les séduisantes cheerleaders lituaniennes des Leaderdance finir de surchauffer la salle pour le dernier quart-temps (70-61).

Un soutien bienvenu pour éteindre les dernières velléités italiennes, et finalement s’imposer (89-82), de quoi reprendre un peu confiance, après une traversée du désert d’un mois. La machine relancée, la Green Team pouvait fêter la signature d’un nouveau partenariat avec CrediPro, et de facto, retrouver un peu de…crédit aux yeux de l’Europe. L’ASVEL is back!

                     Vendredi 13 décembre 2019