Emmanuel Hamelin, directeur de campagne de Michel Havard. Photo © Fabrice Schiff

Par Benjamin Solly

Le porte-parole du candidat Havard signe un communiqué de presse assassin à l’attention des équipes de campagne du sénateur-maire socialiste sur fond de « Qui plagie qui ? »

« Prenez mes idées, j’en aurai d’autres. » Incarnation de l’élégance à la française, Coco Chanel se serait repue des accusations de plagiat qui bercent la campagne des municipales lyonnaises. Tout a commencé avec la saillie d’Olivier Brachet, le directeur de campagne de Gérard Collomb, évoquant « de grossiers copier/coller de nos projets d’arrondissement (…) parfois exactement dans les termes que nous utilisons pour formuler notre programme. » La riposte d’Emmanuel Hamelin est intervenue vendredi par voie de communiqué. Un texte offensif où l’ancien député de la Croix-Rousse décline au vitriol l’adverbe « évidemment », raillant par la formule le slogan de campagne de Collomb « Évidemment Lyon. »

« Nous savions évidemment que Gérard Collomb était à l’initiative de tout ce qui s’est fait à Lyon depuis l’antiquité (…) A titre d’exemple, vous nous accusez de proposer une navette pour désengorger le quartier de la Dargoire, car il est dans votre projet… évidemment, il l’est, mais depuis 2001, et nous n’avez jamais tenu cette promesse », sulfate Hamelin. La suite est du même tonneau. « Je peux vous assurer que si Gérard Collomb revenait sur sa volonté d’augmenter les impôts ou de faire payer les familles pour les rythmes scolaires, même si c’est dans notre projet, évidemment nous nous réjouirons et ne l’accuserons pas de plagiat » , ironise le directeur de campagne de Havard.

Interpellant « Monsieur Brachet », Emmanuel Hamelin porte le coup de grâce. « Vous parlez d’un manque d’éthique de Michel Havard…Sur ce sujet, voulez vous que nous parlions des engagements de Gérard Collomb en 2008 qui n’ont jamais été tenus? La rénovation de la place des Terreaux, du Palais des sports, la création d’un Zénith, 12.000 m2 d’hôpital de jour à l’Hôtel-Dieu, d’un plan piscine… Voulez vous que nous parlions du bilan de Gérard Collomb rempli de réalisations faites par d’autres comme la Faculté catholique à Perrache, Rhônexpress, la création du village des créateurs qui date de 2001… »