galerie-darmon-10-ans.jpg Par Alain Vollerin

 

Jean Pollak était à la galerie au milieu des nombreux amateurs d’art qui défilèrent en cette journée anniversaire. Dix ans, déjà !

 

Cet accrochage est digne d’un musée. Il s’agit d’une véritable leçon d’histoire d’art moderne, avec Olivier Debré qui a si longtemps regardé du côté de Pablo Picasso avant de vivre fondamentalement son aventure avec la peinture abstraite lyrique. Jacques Doucet définitivement reconnu par les efforts remarquables de son épouse Andrée depuis sa disparition, comme le Cobra français, merveilleuse revanche. Karel Appel fulgurant et truculent personnage qui fut aussi défendu à Paris par Daniel Lelong. Marfaing si bien, dans la ligne de Pierre Soulages. Et Alechinsky, Jorn, Pedersen, tous Cobra.

 

Oui, une balade dans notre riche passé. Que de volonté de la part de Jean Pollak, au moment où il commença à défendre ces méconnus, ces révoltés, ces marginaux qui travaillaient leurs idées autant que la peinture. Rarement un mouvement n’a compté autant de passionnés de littérature, de philosophie. Beau succès pour Cécile Darmon qui mesura la qualité de dix années d’engagement par la quantité de visiteurs enthousiasmés par cette exposition, où nous ne voulons pas oublier Destarac, Gemignani, Lindström, Messagier, Pouget, Reinhoud, Subira, Puig et Tabuchi. Un moment digne du meilleur climat parisien. Encore une belle réussite pour Cécile et Roland Darmon.

 

Jusqu’au 22 janvier 2011

Carte blanche à la galerie Ariel / Paris

Galerie des Tuiliers

33, rue des Tuiliers – Lyon 8e – 04 72 78 18 68

Mardi au Vendredi 14 h à 19h

Samedi 10h à 12 h et 14 h à 19h