Par Morgan Couturier

Passé avec succès de la politique au monde de l’entreprise, le délégué général de CNR a vu son parcours consacré par la remise de la médaille de l’Ordre national du Mérite.

« Une décoration, ce n’est pas une fin, c’est un début », lui avait soumis en préambule, le préfet du Rhône, Pascal Mailhos, en guise d’invitation à poursuivre ses efforts, comme sa mère avant lui, laquelle le poussait sans cesse « à aller de l’avant ». Un conseil de choix pour Thomas San Marco, également président de Lyon Terminal et élu à la CCIR en charge du développement durable.

Un mérite amplement obtenu, pour ce natif de Marseille, passé… à Paris, de stagiaire à directeur de cabinet du maire Bertrand Delanoë, lequel ne manqua pas de souligner « son très beau discours ». « Ce goût de la politique », Thomas San Marco ne l’a pas éteint, bien contraire, mais le voilà animé d’une nouvelle mission, celle de préserver les territoires rhodaniens, auprès de la CNR présidée par Elisabeth Ayrault.

« Doté d’une capacité à rendre simple les problèmes compliqués », dixit le préfet, Thomas San Marco promet de se mettre à pied d’œuvre. « Je vois cette médaille comme un encouragement à poursuivre mon engagement », a-t-il glissé. Avec le sourire, évidemment !

Lundi 27 janvier 2020