Nico passe les plats à Barth sur le site olympique-et-lyonnais.com – Photo © Saby Maviel

Chaque mois, un illustre représentant du monde sportif s’allonge sur le divan de l’infirmier Barth, ancien interné des hôpitaux de Lyon qui délaisse caméras et micros pour enfiler blouse blanche et stéthoscope. L’ancien gardien de buts de l’OL qui a fêté ses 34 ans le 28 février se prête au jeu sur le divan d’Iceo.

Que deviens-tu ?
Le foot c’est terminé depuis juin 2010. Je suis actuellement agent commercial pour le magazine d’information économique local « Quartier local » sinon j’ai la chance d’être consultant pour une émission sur le web « La cour des gones » avec toi Barth. ( Il éclate de rire )

L’après carrière, c’est dur à gérer ?
Pas simple. De toute façon, je n’ai jamais pensé que ce serait facile. Une chose est sûre, on est mieux sur un terrain de foot !

Si tu pouvais tout recommencer sur ta carrière, tu changerais quelque chose ?
Je ne changerais pas tout mais pour certains choix je recommencerais, c’est sûr. Mon manque de patience avec l’OL m’a coûté cher et c’est un vrai regret. Avec le recul je suis parti beaucoup trop tôt de Lyon.

Est ce que l’OL va être champion ?
Je vais me mouiller, OUI ! Avec cet état d’esprit, ils ont toutes les qualités pour l’être.

Qu’est-ce-que tu fais quand tu ne fais rien ?
(Il réfléchit ) Je squatte ma tablette, je joue, je m’informe, je vais sur les réseaux sociaux mais n’oublie pas que j’ai 2 petites filles donc je glande rarement.

Quel est le plus grand joueur avec lequel tu aies évolué ?
( Très longue réflexion ) Putain il y en a plein… Il faut en choisir un, c’est ça ? Sonny Anderson.

On te reconnaît souvent dans la rue ?
C’est extrêmement rare.

Quel est l’endroit où tu te sens le mieux à Lyon ?
Putain mais c’est con comme question, ça ( il rigole ). Franchement dans les tribunes de Gerland je me sens bien, et j’ai hâte de voir le Grand Stade mais ça me fait vraiment ch… de partir de Gerland.

Tu as bientôt 34 ans, dans 5 ans tu te vois où ?
À ta place Barth ! ( Il rigole )

Quel est le trait de ton caractère que tu aimerais changer ?
Mon indulgence, je suis beaucoup trop tolérant, ça m’a coûté cher.

Penses-tu parfois à la mort ?
Jamais !

Qu’écoutais-tu dans ta voiture en arrivant ?
Habituellement j’écoute toujours RMC Info mais là c’était Chérie FM.

Quelle est la partie de ton corps que tu détestes ?
Aujourd’hui ou avant ? ( il rigole )  Je n’aime pas mon nez.

Et celle que tu préfères ?
Elle me gêne ta question, aucune ! ( il est très embarrassé ).

C’est facile de vivre avec toi ?
Ça dépend des moments même si avec les années, je me suis fabriqué un caractère de cochon.

Que va dire ta femme en lisant l’interview ?
Que je suis un menteur ( il éclate de rire ).

Tu as menti durant l’interview ?
Franchement non !

C’est quoi une belle vie pour toi ?
Elle est très dure ta question. Peut-être celle d’un artiste, il bouge souvent, il a une relation privilégiée avec le public et les meilleurs sont capables de remplir de très grandes salles à eux tous seuls. Au foot c’est très différent, les gens ne viennent que très rarement pour une seule personne.

Tu fais encore la bringue avec des anciens joueurs de l’OL ?
Non pas trop, le seul que je vois régulièrement c’est Gregory Coupet et quand on se retrouve ça peut être pas mal, crois-moi !

Quand tu étais petit, à quel joueur voulais-tu ressembler ?
A l’époque, le gardien de l’équipe de France était Bruno Martini, ce n’était pas vraiment mon idole mais il m’inspirait, c’était quand même le gardien de l’équipe de France !

Maintenant on change, c’est toi qui me poses une question…
C’est facile d’être Barth ?