Par Morgan Couturier

Profondément attaché aux valeurs de la République, sans lesquelles il n’aurait réussi dit-il, Christian Missirian a pris la mesure du chemin parcouru depuis 30 ans, quand la gorge nouée et la larme à l’œil, il s’est vu remettre les insignes de chevalier de l’ordre du mérite.

« Un grand honneur » pour ce Marseillais de naissance, surnommé « l’infatigable » par ses pairs, lui ce forcené du travail, à qui l’on prête 14 à 16 heures d’activités quotidiennes. Tantôt chercheur, chargé de la diffusion de concepts et directeur commercial au sein d’une « petite épicerie d’électricité », dixit le préfet de Région, le directeur commerce d’EDF est allé chercher sa médaille à force de travail, y ajoutant une bonne dose de générosité. Ses nombreux engagements caritatifs ne sont pas sans le rappeler.

« Vous vous intéressez moins à l’électricité qu’aux bénéfices qu’elle peut apporter », a fini par saluer Henri-Michel Comet. Visiblement touché, le père spirituel du laboratoire Smart Electric Lyon en a profité pour entretenir cette bonne vieille tradition selon laquelle une bonne nouvelle n’arrive jamais seule. Outre la médaille, Christian Missirian va connaître un énième moment de bonheur, avec la naissance prochaine d’un deuxième petit-fils. Toutes nos félicitations à Christian et sa fille Sophie.

Préfecture du Rhône
Jeudi 6 juillet 2017