Par Bernard Gouttenoire

La nouvelle est tombée, quand nous étions à l’église de Saint Jacques des Arrêts (Haut Beaujolais), dans ce monument décoré pour le Département du Rhône, par le peintre. Jean Fusaro m’annonça « Dominique est mort ce 19 février à Sète ». Consternation.

Dominique Fusaro est le deuxième enfant du peintre, qu’il a eu le 24 avril 1950, avec Hélène, sa première épouse décédée l’an dernier. Avant lui, était né Jean-Baptiste, qui est mort à 42 ans, tragiquement dans un terrible accident de la route en mars 1991, sous le tunnel de la Croix-Rousse, alors qu’il rentrait chez lui dans la nuit, à Saint-Clair.

Dominique, lui, était un garçon actif, volontaire, vivant à Sète de petits travaux de décoration avec une certaine philosophie de la vie. Il avait été marié à Joëlle -décédée elle aussi d’un cancer- mais n’avait pas d’enfants. Dernièrement, il avait été hospitalisé et avait subi plusieurs pontages. Ces opérations délicates ont eu raison de sa belle constitution. Ils se sont téléphoné avec Jean Fusaro, le vendredi 15 février, juste après l’opération « ça allait bien, il avait mal, mais était confiant » m’a dit son papa.

La crémation a lieu à Sète, lundi 25 février 2019 à 15h15.

À Jean Fusaro et Jackie-Cécile son épouse, à Eve Fusaro (jeune sœur de Jean-Baptiste et Dominique), à Clément (fils de Jean-Baptiste), à Léo et Pia (les enfants d’Eve), à Thierry (fils de Madame Fusaro) nous exprimons nos sincères condoléances.