Par Morgan Couturier

Réunis dans les salons de l’Hôtel du département, Christophe Guilloteau et le préfet Pascal Mailhos ont formulé leurs vœux pour la nouvelle année. Une opportunité unique de rappeler la force du territoire et les événements qu’il dut affronter.

L’année 2019 fut loin d’être un long fleuve tranquille, en bien comme en mal, comme le rappelèrent le préfet Pascal Mailhos et son homologue du département, le président Christophe Guilloteau. Ce dernier évoqua ainsi les incendies qui émaillèrent la cathédrale Notre-Dame, de même que les treize soldats français tués au Mali et le décès de Jacques Chirac, qui verra son nom accolé à un nouveau collège du département.

Sur le territoire rhodanien, son bilan fut lui plus positif, à l’image de la nouvelle médiathèque départementale créée à Chaponost. « Nous allons continuer sur cette lancée en 2020 », promet Christophe Guilloteau, en témoigne l’installation de deux nouvelles maisons du Rhône à Villefranche et à Genas (pour un investissement total de 15M€).

« Notre force, c’est l’attractivité de notre région ».

Pascal Mailhos ne manqua de suivre les mêmes desseins, en mentionnant le terrorisme islamique (attentat de la rue Victor Hugo), les nombreuses femmes battues dans notre région ainsi que les effets du dérèglement climatique. Mais devant ces dangers et ces périls, « notre République doit rester forte, juste et ambitieuse. Une République forte, dans le respect de ses lois et de la justice », réaffirma le préfet, avant de poursuivre : « nous avons fait face, nous restons déterminés ».

« Notre force, c’est l’attractivité de notre région. Cette région qui montre chaque jour ses capacités à innover, à s’adapter, à étonner. Malgré les épreuves, nous avons des raisons de croire en l’avenir ! ». Un discours que n’a pu entendre l’ancien secrétaire général de la Préfecture, injustement limogé au moment de l’attentat de la gare Saint Charles et dont la présence à la cérémonie de vœux n’était pas souhaitée…

Jeudi 9 janvier 2020