01.jpg Photos © Fabrice Schiff

 

Par Jean-Jacques Billon

 

Seul candidat à la présidence de l’association, Laurent Bouvier n’a pas pour autant vécu un grand moment de solitude après le vote des Toques Blanches Lyonnaises.

  02.jpg

Bien au contraire, c’est à l’unanimité que les membres du bureau, mandatés par leurs pairs, l’ont désigné comme le successeur de Christophe Marguin, lors de l’assemblée générale réunie à l’Abbaye de Collonges, chez un Paul Bocuse venu en grande tenue accueillir ses hôtes et poser pour la photo de famille. "Je suis fier d’avoir présidé la plus belle association de France pendant ces six ans qui ont changé ma vie" a déclaré ému Christophe Marguin au moment de céder son fauteuil à son ami Laurent Bouvier. Un honneur que le restaurateur de Limonest a accueilli avec sa modestie coutumière affirmant qu’il s’efforcerait de "servir les Toques Blanches du mieux possible", tout en soulignant qu’il lui serait "difficile d’en faire autant que Christophe". Laurent Bouvier pourra néanmoins compter sur un soutien de poids puisque sa première décision a été de choisir ce même Christophe Marguin comme secrétaire; poste que lui-même occupait  jusque-là. Ce jeu de chaises musicales a permis à Joseph Viola de retrouver son siège de trésorier, fonction qu’il cumulera avec celle de vice-président.

  03.jpg

Consensus au menu donc, lors de cette assemblée générale dont Nora Berra, secrétaire d’Etat de la santé, qui connait bien le milieu de la restauration lyonnaise – son compagnon Jean-Christophe Paillet possède plusieurs établissements – était l’invitée d’honneur. Une réunion  marquée par le remise de médailles d’honneur de l’association aux chefs Bernard  Constantin, Jean-Paul Lacombe et Pierre Orsi, ainsi qu’à Doreen Quentel, collaboratrice dévouée des Toques Blanches. Médailles signées par le graveur lyonnais Nicolas Salagnac, meilleur ouvrier de France. Le trophée du chef de l’année a été attribué à Joseph Viola "pour son action en faveur du renouveau des bouchons lyonnais" a souligné Christophe Marguin qui a pour sa part reçu trois toques de bronze coiffées d’une grenouille, en récompense de son dévouement à une association qui sous son "règne" a effectivement fait rayonner la gastronomie lyonnaise, avec force et vigueur.

  04.jpg

Créée en 1936 par Marius Vettard, l’association des Toques Blanches Lyonnaises compte aujourd’hui 130 adhérents, chefs cuisiniers en grande majorité mais aussi pâtissiers et traiteurs. Dix nouveaux membres ont été admis cette année: Grégoire  Baratier (Le Jean Moulin), Franck Blanc (Le Canut, les gones), Ludovic Boulgakoff (Ludovic B.), Pierre Desprez (Pierre et Martine), Christophe Foulquie (C. Gastronomie), Anthony Fusco (La table de Lachassagne), Jérémy Galvan (Happy Friends Family), Roger Jaloux (Espace Carnot), Pascal Nolin (Comptoir de Saint-Cyr), Frédéric Virte (Le restaurant, Saint Priest) et Arai Tsuyoshi (Le 14 février).

 

La projection diapos, c’est maintenant !

 



Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-
9
-
10
-
11
-
12
-
13
-
14
-
15
-
16
-
17
-
18
-
19
-
20
-
21
-
22
-