Par Marc Polisson

Un carré de fidèles réunis autour du truculent patron du Café du Pond pour souffler ses 72 bougies, comme chaque année à la même époque.

Et dans la tête de tous les convives une question lancinante : s’agit-il du last but not least birthday of the prince in his pub ? En effet, la célèbre institution de la place Lyautey est sous compromis de vente. Une nouvelle page devrait donc se tourner au printemps mais Albert Dray n’entend pas prendre sa retraite si tôt. « Enchaîner avec un petit bar de quartier réservé aux amis, ne me déplairait pas » assure-t-il. A suivre…

La projection diapos, c’est maintenant !
11, place du Maréchal Lyautey – Lyon 6