L'aventure de Voxan, unique fabricant français de motos de grosses cylindrées, placé en liquidation judiciaire fin décembre, s'est terminée jeudi 6 mai 2010 à Clermont-Ferrand après 15 ans d'existence, au terme d'une vente aux enchères.

 

Près d'une quarantaine d'exemplaires proposées dont 18 VX10 neuves, dernières nées des chaînes, une moto de compétition sacrée championne du monde en rallye IRC, et 10 prototypes dont la pièce maîtresse, le concept-bike du designer français Philippe Starck. Cette vente aux enchères a débuté mercredi à Issoire, dans le Puy-de-Dôme, sur le site de l'usine Voxan, placée en liquidation judiciaire fin décembre, avec principalement la cession de "la chaîne d'assemblage, des machines, du matériel de bureau et des pièces détachées", a indiqué Bernard Vassy, commissaire-priseur en charge de la vente. "La vente a rapporté pour le moment 300 000 euros, c'est 100 000 de plus qu'espéré. Elle doit se poursuivre jeudi après-midi dans mon étude à Clermont-Ferrand", a ajouté Me Vassy, estimant à 250 personnes présentes mercredi à Issoire dont de "nombreux étrangers". "La marque Voxan et ses moules seront vendus ultérieurement", a conclu Me Vassy, qui n'a pas précisé de date. Voxan, qui ne comptait plus qu'une douzaine de salariés contre 120 en 2001, avait été créée en 1995 à Issoire. La cotation de son titre au Marché libre d'Euronext Paris avait été suspendue en septembre dernier, lors de sa mise en redressement judiciaire, avant d'être radié. L'entreprise auvergnate, dont le passif dépassait cinq millions d'euros, n'avait réalisé en 2008 qu'un chiffre d'affaires de 450 000 euros, avec moins de trente motos de 1000 centimètres cubes vendues.