Les élèves des Maristes évoluent quotidiennement au sein même se l'une de ses œuvres les plus emblématiques. L'architecte Georges Adilon a rejoint le Créateur ce 2 avril 2009. Il avait 81 ans. Le sénateur-maire de Lyon lui rend hommage.

 

« Au nom de la ville de Lyon, je tiens à exprimer à sa famille, à ses amis, à tous ceux qui l'aimaient, l'émotion profonde de notre ville qui perd l'un des ses plus grands créateurs. Né dans notre Cité le 5 février 1928, Georges Adilon a été formé à l'Ecole des Beaux-arts de Lyon. Dans les années 1960, sa rencontre avec le Père Perrot, Directeur de l'externat Sainte-Marie, signe les débuts de son œuvre d'architecte dont la colline de Fourvière et le site de Verpillère portent l'empreinte. Adilon a donné à Lyon les superbes réalisations du collège des Maristes dans le 5ème arrondissement. De la Chapelle de la Solitude à la bibliothèque de l'externat Sainte-Marie, ses créations ont marqué des générations d'élèves et d'enseignants. Inventeur de formes et d'impressions, il transfigurait les matériaux, leur insufflait de la vie, y faisait pénétrer la lumière. Il conjuguait pureté des volumes et refus de l'évidence géométrique, pour créer des espaces aériens et poétiques, comme un hymne perpétuel à la liberté. Avec l'humilité des grands, il faisait de l'écoute le point de départ de son travail. Décorateur, peintre, architecte, Adilon était en dialogue permanent, avec les autres, mais aussi avec le paysage urbain. En 2008, il avait notamment travaillé avec les équipes de LPA et habillé de son œuvre les niveaux en sous-sol du nouveau parc Morand dans le 6ème arrondissement. Son œuvre restera, et à travers elle le message humaniste de ce grand amoureux de la ville. »

 

Gérard Collomb, le 6 avril 2009