L’ex-député de la Croix-Rousse se réjouit de l’évacuation des Roms et demandeurs d’asile de la place Carnot, regrettant qu’elle soit intervenue « avec autant de retard. »

 

Près d’une soixantaine de personnes, dont des femmes enceintes et des enfants en bas âge, avaient trouvé refuge place Carnot depuis l’évacuation du campement de Perrache au début du mois de juillet. Ils ont été  – « curieusement », raille Emmanuel Hamelin évacués jeudi en début de matinée , la veille de la visite de Manuel Valls à Lyon. «  A l’époque, député de la circonscription, j’avais obtenu du Gouvernement qu’il déloge les Roms et demandeurs d’asile de la place Carnot, pour les transférer sur d’autres sites appropriés sur le territoire national » , rappelle Hamelin, taclant au passage son successeur depuis 2007, le socialiste Pierre-Alain Muet. Pour le conseiller municipal d’opposition, la responsabilité est également à chercher du côté de l’Hôtel de Ville. « Le Maire de Lyon semble bien en difficulté pour régler ce type de problème qui a duré trop longtemps », raille-t-il.