Dans un communiqué, le candidat frondeur et son association E.L.A.N. – Engagés pour Lyon avec une Ambition Nouvelle, dénoncent le projet de Gérard Collomb pour l’Hôtel Dieu. Nous le publions in extenso.

 

« Après l’OL land, l’Hôtel Dieu land… Aujourd’hui, Gérard Collomb a présenté les 2 projets retenus pour l’Hôtel Dieu. Comme prévu, l’ambition du Maire sur ce site prestigieux de Lyon se limite à un grand Hôtel et des magasins de luxe. Ce n’est plus un Maire que nous avons, mais un promoteur immobilier qui vend par lot (quartier Grolée), ou à la découpe (Hôtel Dieu) le patrimoine des Lyonnais. La méthode reste la même, des organes de consultation que l’on ne consulte pas, un comité de pilotage informé après la presse, et un choix autoritaire que l’on impose sans tenir compte des avis concernés. Pourtant, le coup des magasins de luxe, Gérard Collomb nous l’avait déjà fait, et pas très loin, sur le quartier Grolée. Hélas, depuis des années, on ne voit rien venir, si ce n’est les commerçants partir…

 

Quand aux choix du Maire pour l’Hôtel Dieu, plusieurs remarques:

 

1 – L’ensemble fait entre 57.000 m2 à 62.00m2 selon les projets retenus. L’hôtel entre 21.000 m2 et 23.000 m2 les magasins de luxe entre 13.000m2 et 16.000 m2, et les bureaux entre 12.000 m2 et 15.000 m2. Telle est l’ambition de Gérard Collomb pour le  prestigieux Hôtel Dieu de Lyon: Hôtel, commerces de luxe et bureaux… La vision est un peu courte au regard d’un bâtiment qui a marqué l’histoire de notre ville. La santé et la générosité qui caractérisaient cette institution, ont été bradées au profit d’une démarche de rentabilité et de profit.

 

2 – Compte tenu de l’origine du bâtiment qui était un hôpital, compte tenu de l’histoire lyonnaise ancrée depuis longtemps dans l’industrie de la santé avec les familles Mérieux ou Boiron, et compte tenu enfin du pôle d’excellence que représente cette industrie dans notre agglomération, (voir annexe) il aurait été judicieux de mener ce projet dans sa globalité sur une thématique santé. Encore une fois, Gérard Collomb a montré ses limites en tant qu’aménageur de notre ville. Il a vu petit ou il fallait voir grand! Il a imaginé tout seul, ou il fallait imaginer collectivement en associant les Lyonnais à l’avenir de l’Hôtel Dieu.

Il aurait fallut un pilote dans l’avion, avec une vrai volonté politique et une réelle vision de l’avenir, pour fédérer sur cette thématique les industriels, les associations, les institutions, les réseaux autour d’une grande ambition santé pour Lyon.

L’Hôtel Dieu aurait pu devenir une référence en la matière avec des sièges d’organismes internationaux (comme le fonds mondial pour les vaccins que Gérard Collomb a laissé partir à Genève) ou nationaux, des laboratoires de recherche, un centre de congrès spécialisé sur la santé, un pôle universitaire, etc… Cela aurait pu utilement compléter le projet d’hôtel du Maire de Lyon, qui souffre de son manque d’ambition.

Après le quartier Grolée, bradé à un fonds américain, après la SACVL ou le Maire de Lyon considère que tout va bien, après le grand stade qu’il est pratiquement le seul à croire à Décines, après le Confluent ou par dogmatisme, on ne peut plus ni circuler, ni stationner, voilà L’Hôtel Dieu de Lyon réduit en hôtel et magasins de luxe…

Par sa vision à court terme et son autoritarisme, le Maire de Lyon joue un mauvais tour aux lyonnais, et prend des risques pour l’avenir de notre agglomération. »