Alain Horvilleur, médecin homéopathe internationalement reconnu, auteur du best-seller « L’Homéopathie familiale » et de nombreux autres ouvrages médicaux était aussi un écrivain délicat aimant jouer et se jouer des mots.

Ses derniers almanachs parus chez l’éditeur lyonnais Jacques André étaient de remarquables prolongements de son blog littéraire « Le garde mots ». Il s’était également essayé au théâtre avec un texte qu’il avait soumis au comédien Michel Le Royer.

Après 281 jours d’hospitalisation en soins intensifs suite à une délicate intervention en chirurgie cardiaque, Alain Horvilleur a rejoint le cercle des poètes disparus et la SELYRE (Société des écrivains lyonnais et rhônalpins) dont il était Président d’Honneur aux côtés de l’actuel président Jean Etevenaux, comme l’UERA (Union des écrivains Rhône-Alpes) présidée par Jacques Bruyas, pleurent la perte d’un grand ami et d’un homme rare et saluent la mémoire d’un écrivain de talent et d’une authentique sincérité.