lisandro Par François-Jean Tixier

 

Avec deux buts inscrits face à Metz (3-0), mercredi 13 janvier 2010 en Coupe de la Ligue, l'attaquant argentin de Lyon, Lisandro Lopez, a retrouvé le chemin des buts plus d'un mois après en avoir marqué trois à Lille, ce qui n'avait pas empêché son équipe de s'incliner (4-3).

 

Plus gros transfert de l'histoire de l'Olympique lyonnais avec 24 millions d'euros à régler au FC Porto, Lisandro a déjà à son actif 15 buts en 23 matches disputés avec sa nouvelle équipe. Pourtant, l'international argentin a livré un début de saison en pointillés, entre disette et indisponibilités, malgré sa belle efficacité et son adoption rapide par le public de Gerland. Arrivé tardivement, il n'a pas participé totalement à la préparation estivale avant de se blesser très rapidement aux adducteurs. Ce mal, dont il semble souffrir périodiquement, l'avait contraint à s'arrêter au début de l'automne et à manquer trois matches de L1 et un de Ligue des champions, gagné sans lui contre Debrecen (4-0). Il avait profité de la trêve internationale prévue à cette époque pour se soigner de manière approfondie. Depuis son triplé à Lille, il n'avait joué que deux matches dans leur intégralité contre Bordeaux et Montpellier, perdus à domicile respectivement 1-0 et 2-1. Il n'était entré en jeu qu'en fin de partie, la semaine dernière à Strasbourg en coupe de France (3-1), préservé par l'entraîneur Claude Puel.

 

Mercredi, Lisandro a disputé toute la rencontre, sans pour autant briller face à un adversaire réduit à dix après l'exclusion de son gardien. Il s'est toutefois illustré dans les ultimes minutes avec deux buts inscrits, donnant plus de relief au succès de l'OL. Sur ces deux actions, il a transformé deux passes décisives de son compatriote Cesar Delgado, entré en jeu pour la dernière demi-heure. La bonne entente avec Delgado mériterait peut-être plus de temps de jeu que celui accordé depuis le début de saison. "Lisandro n'a jamais été trop habitué à des préparations. Il doit rentrer petit à petit dans les matches, dans les enchaînements car ce n'est quand même pas un joueur qui sait gérer ses efforts ou qui a une grosse endurance, même s'il est malin", expliquait Puel à la veille du match Lyon-Metz avec une communication difficile à suivre, semblant laisser entendre que l'Argentin serait à nouveau sur le banc. "Il n'a pu prendre part au stage de Tignes cet été. Il a été retardé d'entrée puis une nouvelle blessure l'a de nouveau handicapé", a rappelé Claude Puel. Le stage de six jours passé en Tunisie a permis à l'entraîneur lyonnais de programmer un travail foncier que l'attaquant argentin n'aurait pas forcément apprécié selon les observateurs présents sur place. En attendant, Lisandro a bien lancé l'année 2010 et l'OL, actuel 6ème de la Ligue 1, aura bien besoin de son talent pour espérer atteindre son objectif: retrouver rapidement le podium.