Par Morgan Couturier

Friche industrielle iconique du Val de Saône, la Cimenterie d’Albigny a accueilli l’an dernier une cinquantaine d’événements éphémères. Voici ce qui vous attend pour la saison 2.

Dans les salons du Groupama Stadium, mardi soir, Didier Caudard-Breille nous a susurré une triste nouvelle : la Cimenterie Ephémère ne repartirait pas pour une deuxième saison, en dépit des excellents retours formulés à l’issue de la saison initiale.

La vérité est finalement plus nuancée, mais une chose est sûre, la saison 2 ne connaitra pas le même engouement populaire. La raison est simple, le trio Jacques Chalvin, Didier Caudard-Breille et Serge Mathieu (ci-dessous) a décidé de limiter l’utilisation de la friche industrielle aux privatisations, soit une vingtaine d’événements (contre une cinquantaine en 2019, ndlr).

Une opération complexe à gérer en termes de sécurité et de voisinage

« Le succès inattendu de la programmation originale de la Saison Éphémère 1 a généré des problèmes de stationnement et d’accessibilité. Soucieux de notre pleine intégration dans l’environnement local, nous avons pris la décision de ne pas reconduire une saison Éphémère 2 identique à la formule de 2019 », confirme Jacques Chalvin.

Ainsi, alors que le permis de construire, nécessaire à la réhabilitation de ce site unique est en cours de finalisation, la Compagnie de Portland, exploitant des lieux, a préféré axer ses efforts sur l’apaisement du climat ambiant, tout en promettant de mettre à profit les manifestations de la saison 2 (accueillies entre avril et octobre 2020) pour « lancer toutes les études techniques préalables aux travaux de rénovation ».

Ouverture repoussée à 2022/2023

Pour rappel, la Cimenterie doit accueillir d’ici deux ans une multitude d’activités : des espaces fitness et de coworking, une salle évènementielle indoor et outdoor et une brasserie de 800m2. L’heure est donc à la patience pour le grand public : la réouverture du site est programmée pour 2022/2023.