Par Marc Polisson

Le feuilleton cannois des beaux gosses biberonnés au début des années 2000 par Benjamin Lavorel et Wilfried Balas au Bus Café (quai Sarrail – Lyon 6) connait un nouvel épisode heureux en ce début d’année.

Deux ans et demi après l’ouverture de La Môme, leur restaurant d’ambiance du carré d’or (Impasse Florian), ils ont candidaté auprès de la Mairie de Cannes dans le cadre du renouvellement des concessions de plage (un contrat qui lie la Ville à l’exploitant pendant 12 ans). Et viennent de décrocher l’emplacement de La Plage royale (ci-dessous) sur la Croisette, à deux pas du palais des festivals. Ils l’ont emporté face au gestionnaire sortant Mario Desa Pereira « un gentleman », dixit Ugo, et à Gabriel Barani (ex L’Annex).

« On travaille avec deux architectes sur le dossier depuis un an, mais on y croyait pas du tout » assure Ugo. « Le cahier des charges était impressionnant ! » L’heure est au soulagement pour les jumeaux qui ont récupéré les clés de la plage et disposent de deux mois et demi pour la relooker à leurs couleurs. « On va faire de la cosmétique dans un premier temps, car on démarre avec une installation provisoire ». En attendant les gros travaux prévus durant l’hiver 2019-2020 qui aboutiront à la plage flambant neuve présentée dans leur dossier de candidature.

Avec près de 1500 m2 de surface totale, les jumeaux vont pouvoir s’en donner à cœur joie sur la playa. Ils ont confié l’agencement et la décoration des lieux à Samy Chams qui va leur construire un château de sable évalué à 1,5 million d’euros, avec un impératif de taille : « Tous les concessionnaires retenus devront démolir le bâti existant et reconstruire en démontable, selon les conditions techniques, architecturales et les normes environnementales imposées par la mairie et le décret plage. » rapporte Nice Matin.

Pour les jumeaux, l’urgence est immédiate. Le relooking doit être terminé pour l’ouverture du MIPIM le 13 mars 2018. Autant dire que le compte à rebours est lancé, car outre l’aménagement, ils vont devoir s’occuper du recrutement et de la formation de 30 personnes. Le lieu, chic et glamour, devrait devenir le nouveau spot des Cannois – une clientèle qu’ils ont fidélisée depuis plus de 10 ans et qui aime être chouchoutée – et des touristes en goguette. Comme la belle Rihanna qui vient de s’offrir une villa à Mougins sur les hauteurs de Cannes, rapporte Closer.

Cette bonne nouvelle vient concrétiser des années de travail et de réseautage qui ont fait passer les jumeaux par toutes les belles maisons de la station balnéaire (Baoli, Majestic Barrière…) depuis leur débarquement à Cannes en 2004.