Texte : Marco Polisson. Etriqué dans ses pensées, étriqué dans son petit costume, étriqué dans sa laïcité, l’éphé(maire) de Lyon démontre une nouvelle fois– cette fois aux dépens de la communauté arménienne – son inadaptabilité aux us et coutumes de la capitale des Gaules. Un nouvel épisode nauséabond de la série beauf #Lyon écolo.

Après les catholiques, au tour des Arméniens d’être victimes de discrimination. Après s’être ridiculisé en refusant de pénétrer dans la basilique de Fourvière à l’occasion du vœu annuel des échevins, le petit ….. Doucet récidive ce dimanche 24 avril, à l’occasion de la commémoration du génocide arménien par les Turcs, les massacres ayant débuté le 24 avril 1915. Un génocide doublé d’une épuration ethnique qui perdure au Haut Karabakh, comme en témoigne quotidiennement sur twitter le journaliste Jean-Christophe Buisson, rédacteur en chef adjoint du Figaro Magazine.

C’est à l’occasion de cette journée particulièrement sensible pour l’ensemble de la diaspora arménienne présente en nombre dans l’ensemble des communes de la métropole – notamment à Décines – que le maire de Lyon a fait preuve de la mesquinerie la plus totale en refusant que les agents municipaux installent la sono, les 200 chaises et l’estrade pour la cérémonie commémorative de la place Antonin Poncet, comme c’est d’usage depuis 2006, rapportent dans leur édition de vendredi nos confrères du Progrès.

Les Arméniens, froissés par ce geste absurde, ne comptent pas néanmoins modifier le programme prévu. La messe en mémoire des victimes sera célébrée ce dimanche à 14h en l’église Saint Jacques (40, rue d’Arménie à Lyon 3). Les participants défileront ensuite jusqu’à la place Antonin Poncet où se situe le mémorial dédié au génocide. Plusieurs intervenants prendront la parole…. en l’absence du maire écologiste de Lyon. « C’est outrageant vis-à-vis de notre communauté qui rassemble 120 000 personnes » déplore Gérald Avakian, adjoint au maire du 6ème.

Grégory Doucet, maire de tous les Lyonnais ? Quelle bonne blague ! L’erreur de casting prend chaque jour un tour ridicule et nauséabond.