Photo © DR

Aux côtés de l’entraineur Hubert Fournier, le président de l’OL s’est présenté face à la presse pour faire le point sur la situation sportive du club après un premier mois de championnat laborieux et des blessures en cascade, mardi 2 septembre 2014.

Joueur de belote émérite, Jean-Michel Aulas n’ pas donné dans la défausse. 4 journées de championnat et 3 points maigrelets dans la besace, une 17ème place inquiétante en L1 et pas de coupe d’Europe – une première depuis 18 ans, son OL n’est plus que l’ombre du club qu’il fut au début des années 2000. « Il ne s’agit pas de nier la réalité », a immédiatement expliqué Aulas. Dans le viseur du président, la préparation physique de ses joueurs à l’intersaison. « Des choses leur ont manqué, comme la montée de l’Iseran à vélo (traditionnellement effectuée lors du stade de préparation à Tignes) », détaille-t-il. Après la défaite face à Lens, le capitaine des Gones Maxime Gonalons s’était fait l’écho du ressenti du groupe auprès d’Aulas. Face à Metz, ce sont près de 10 joueurs qui étaient sur le flanc (Bedimo, Benzia, Bisevac, Fekir, Fofana, Gourcuff, Grenier, Umtiti, Yattara). «On a raté la transition à l’intersaison entre les deux entraîneurs. Le suivi médical en a pâti. Ces paramètres ont probablement été défaillants, la responsabilité nous en incombe », juge Aulas. En attendant, le coach Hubert Fournier doit faire avec. « On va s’atteler à améliorer et à modifier ces aspects dans les prochaines semaines », promet-il. En phase de reprise, Yoann Gourcuff, Samuel Umtiti, Nabil Fekir ou encore Milan Bisevac pourraient être rétablis pour la venue de Monaco à Gerland, vendredi 12 septembre.