Par Franck Girardet

Et une troisième victoire consécutive pour Lyon. Après un joli succès à Toulouse et une victoire plus que poussive contre Bastia, les hommes de Bruno Genesio ont une nouvelle fois gagné à Lille mais la manière laisse à désirer.

Pourtant le début du match a permis à Cornet de marquer dès la 3ème minute sur une offrande de Ferri dont la titularisation a tranché et remis du liant dans le milieu de terrain lyonnais. Il apporte des solutions et surtout une vitesse dont Darder est totalement dépourvu. La première mi-temps fut de bonne facture même si une fois de plus l’OL a été incapable de plier le match en multipliant les passes dans tous les sens. Toujours ce défaut de vouloir rentrer dans le but avec le ballon alors que parfois un tir aux 20 mètres peut être aussi une solution…

La seconde période s’annonçait sous les meilleurs hospices avec l’expulsion du lillois Sankharé à la 55ème mais comme contre Bastia les Olympiens ont perdu pied au fur et à mesure que le temps passait et même frôlé la correctionnelle sur une frappe d’Amadou qui s’est écrasé sur la barre transversale à la 88ème. L’honneur est sauf mais la manière est encore inquiétante. Inquiétante comme la prestation encore une fois en défense centrale de Diakhaby qui  fait systématiquement une erreur d’inattention par match.

Ce jeune homme n’a pas coûté de but ce soir-là mais il a concédé un coup franc à 20 mètres des buts de Lopes qui a été amené à sortir un arrêt magnifique. Il serait temps de se rendre compte que contre Bordeaux il y a 2 buts pour lui, un penalty contre la Juve, 2 situations chaudes contre Toulouse et ce soir encore une fois il a été light. Au rayon des prestations positives, Lacazette a été excellent dans ses efforts pour offrir des solutions, Gonalons fut une sentinelle précieuse et retrouve un niveau assez élevé, Lopes a été aussi très sûr tout comme Yanga-Mbiwa et Ferri a été brillant.

Prochain épisode dimanche soir prochain au Parc OL pour THE match de l’année contre le PSG.