Football. Lyon pleure le décès de Gérard Houllier

15 décembre, 2020 | OL PEOPLE | 0 commentaires

Par Morgan Couturier

Au lendemain de la magnifique victoire lyonnaise en terres parisiennes, les deux clubs ont été réunis sur des terrains plus obscurs, à savoir le décès de Gérard Houllier. À 73 ans, l’ancien entraîneur, champion de France avec les deux clubs s’est envolé, fragilisé par une opération de l’aorte subie quelques jours auparavant.

La soirée était trop belle pour que le football lyonnais ne puisse profiter pleinement de sa performance du soir. À peine le coup de sifflet final prononcé, et la fête entamée, une triste nouvelle venait alors alerter le clan lyonnais : le conseiller du président Aulas, Monsieur Gérard Houllier était parti rejoindre les plus grandes figures du foot, là-haut, au paradis du ballon rond.

Proche du président Aulas, Gérard Houllier l’était aussi les soirs de matchs, comme ici, face à Zagreb, en 2016, où le conseiller pose avec Rémi Garde et son fils Maël

L’histoire ne dira donc jamais si l’ancien entraîneur lyonnais aura su profiter de cet ultime moment de liesse et de cette victoire des Gones en terres parisiennes, lui l’ancien manager, passé avec succès sur le banc des deux entités, le tout, non sans une préférence avérée pour la capitale des Gaules, où son sens tactique avait apporté deux titres de champion supplémentaires aux Lyonnais entre 2005 et 2007, contre un au PSG, en 1986.

Une belle prouesse pour ce Nordiste, né à Thérouanne, dans le Pas-de-Calais, que les premières années de carrière avaient plutôt orienté vers l’éducation nationale, et l’enseignement de l’anglais… avec parmi ses élèves un certain Jean-Louis Joly (lire ci-dessous). Qu’importe cet obstacle, Gérard Houllier, toujours attiré par le ballon rond, avait fini par se laisser tenter par l’expérience du coaching à l’US Noeux-les-Mines, club qu’il sut propulser jusqu’au deuxième niveau national.

Deux titres de champion avec l’OL

Mis rapidement sous le feu des projecteurs, l’instituteur avait alors accepté son destin dans l’univers professionnel, à Lens d’abord, puis au Paris SG donc, avant de toucher le Graal, et obtenir une place sur le banc de l’Equipe de France. Hélas, celui que la Fédération Française de Football avait nommé en remplacement de Michel Platini n’est jamais parvenu à endiguer le marasme bleu, et éviter l’humiliation d’une non-qualification pour la Coupe du Monde 1994.

Gérard Houllier tout sourire avec Hervé Revelli, avant le derby face à Saint-Etienne, le dimanche 2 octobre 2016

Homme de caractère, en attestent ses nombreux conflits publics avec Bernard Lacombe, Gérard Houllier avait néanmoins trouvé la force de rebondir avec fracas, de l’autre côté de la Manche, dans le prestigieux club anglais de Liverpool. Porté par Michael Owen, Djibril Cissé et Steven Gerrard, il s’était offert en époustouflant quadruplé lors du millésime 2001 (Coupe UEFA, Supercoupe d’Europe, Coupe d’Angleterre et Coupe de la Ligue Anglaise, ndlr).

Homme de toutes les rencontres, Houllier a apporté sa connaissance au foot lyonnais

Quatre ans plus tard, c’est entre Rhône et Saône que le Nordiste voyait naître ses premiers amours lyonnais. Outre la réussite sportive, Gérard Houllier nouait alors une forte amitié avec le président Aulas, pour qui il officiait encore aujourd’hui en tant que conseiller technique. Toujours présent en Président Box les soirs de matchs, l’ancien sélectionneur y était souvent apprécié pour sa bienveillance et son ouverture aux autres.  « Je suis sous le choc de cette triste nouvelle », a ainsi écrit sur Twitter, le milieu de terrain lyonnais, Houssem Aouar.

Le 29 mai 2005, Jean-Michel Aulas présente Gérard Houllier à la presse en présence d’Olivier Blanc et de Bernard Lacombe

Des propos rapidement prolongés par le microcosme local, à l’image de Jean-Louis Joly, qu’il avait supervisé à l’occasion de son concours d’entrée à Sup de Co Lille en 1979. « Il nous emmenait jouer dans les prisons pour donner un peu de joie aux détenus. Puis on est devenu proches… un temps, avant qu’il ne parte dans les hautes sphères. Il aurait dû être le patron mondial du foot, s’il n’avait pas eu ce caractère des gens du Nord… Un ch’ti triste, vraiment triste », évoque le directeur général du MEDEF Lyon-Rhône.

Néanmoins attachant, Gérard Houllier s’est donc envolé dans la nuit de dimanche 13 au lundi 14 décembre 2020, quelques jours seulement après une opération à l’aorte. Touchée par cette nouvelle, l’équipe de Lyon People présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Gérard Houllier, en bonne compagnie, avec Michel Platini et Jean-Michel Aulas

La réaction de Jean-Michel Aulas : 

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

dimanche 14 avril

Saint Maxime


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…