Par Morgan Couturier

Évidemment impactés par le coronavirus, le festival du Printemps de Pérouges et son dîner-spectacle, Ze Blondes Circus, ont pour objectif de retrouver le devant de la scène à l’été prochain. Un souhait formulé par Marie Rigaud prête à tout pour sauver son festival annulé en 2020.

S’il n’est pas encore exact que toutes les vérités sont bonnes à dire ou à entendre, la magie de Noël a au moins cette force, elle prouve chaque année que quel que soit notre âge, rien n’interdit de croire aux miracles, encore moins à ceux du Père Noël. Et pour cause, bien que son âge avancé en fasse une personne à risque, ce dernier ne rechigne devant rien.

Le but ? Répondre à toutes les attentes des petits comme des grands, y compris lorsque celles-ci semblent complexes, à l’instar des souhaits des sœurs Rigaud, Marie, Elsa et Anne-Lise, où trône en tête de leur liste, la possibilité d’organiser les 25 ans du Printemps de Pérouges, du 10 juin au 6 juillet prochain. Anniversaire oblige, le trio aimerait y glisser un vœu supplémentaire, à savoir l’organisation (du 18 au 20 juin 2021) d’un tout nouveau cabaret, destiné aux partenaires, et baptisé Ze Blondes Circus.

« On ne va pas se laisser abattre, mais il n’y a que le Père Noël pour nous sauver ! »

« On s’organise de manière classique, avec un plan A et un plan B, version Covid++. On espère pouvoir organiser notre événement en grand format, avec nos grosses têtes d’affiches (Cabrel, Sting, Deep Purple ou Pomme, nldr). Mais aujourd’hui, il n’y a plus que le Père Noël pour nous sauver. On peut se remettre à croire en lui », exalte Marie Rigaud, dont la nature joyeuse colle idéalement à la féerie des fêtes de fin d’année.

Que ce soit sur le plateau de BFM TV, où la Lyonnaise vante les mérites de la Culture, ou dans la vie tous les jours, les exemples ne manquent pas, en attestent les clichés tirés d’un dernier shooting, où la Lyonnaise pose nue, derrière… le Père Noël. Une manière bien à elle de rejoindre le mouvement contestataire initié par les indépendants et les petits commerçants, qui, à n’en pas douter, n’a pas dû déplaire au principal intéressé. Si celui-ci est conquis, Marie Rigaud et son escouade peuvent nourrir de « grands espoirs pour 2021 ».

En attendant, we wish you a merry Chrismas !