josserand Par Alain Vollerin

 

Belle soirée ensoleillée dans la rue de Sèze où de nombreux amateurs d'art se pressaient pour admirer les toiles enchantées du transfiguratif Marc Josserand bien connu des Lyonnais puisqu'il expose au Salon du Sud-Est, et que son père Louis Josserand fonda le Salon Regain, où s'illustrèrent Camille Niogret et René Burlet.

 

Ce sont des visions d'un autre monde, des "flashs" comme disent  les connaisseurs de sensations intenses que nous invite à partager Marc Josserand impeccablement présent dans son costume d'inspecteur des impôts. Il eut à un moment à Paris, rue de Rivoli, un bureau situé à quelques mètres de celui de Valéry Giscard d'Estaing. C'est merveilleux la vie ! Inattendue, stupéfiante. Sublimer la réalité, l'embellir, la transfigurer, voici la mission du poète et peintre Marc Josserand. Martha Mélikian coachée par Manoug Pamokdjian de la société Pamexial expertise inaugurait sa première exposition personnelle. C'est une jeune artiste qui utilise des couleurs hors normes pour peindre des paysages oniriques, des personnages en attente, des natures mortes exubérantes. Ces vies-là ne sont pas silencieuses. Elles exultent. Elles disent le désir de Martha de vivre, de rencontrer l'Autre, d'échapper au silence, de rire et de vivre un grand bonheur.

Galerie Nouvelle Echelle d'Or

124, rue de Sèze – Lyon 6e

Jusqu'au 5 juillet 2008