Texte : Eva Bourgin. Le festival Filmoramax revient projeter ses courts-métrages dans plusieurs salles de cinéma lyonnaises. Une aubaine pour les réalisateurs de demain dont certains seront en compétition autour d’un jury emblématique. Nouveautés et émotions sont attendues !

Pour certains, la beauté du cinéma se vit sous des valeurs humaines communes. L’audace, la simplicité et l’émotion se dévoilent comme des piliers essentiels pour réaliser une histoire inoubliable. Des sensations fortes, que le festival Filmoramax s’est chargé de transmettre lors de sa première édition à Lyon au gré de ses nombreuses projections… Pari réussi.

« C’était incroyable, presque démesuré. On n’en revenait pas. On veut confirmer les bons retours qu’on a reçus et réunir encore plus de monde cette année », assure Arnaud Mizzon, fondateur de l’évènement. Étendre la lumière pour illuminer ceux dont la passion pour le cinéma les guide depuis toujours… un défi bien ancré pour cet évènement porteur de sens qui se lance désormais dans sa 2e édition. Du 27 au 1er octobre, l’édition n°2 mettra en lumière une quarantaine de courts-métrages dans 3 salles lyonnaises.

Un jury présidé par l’actrice Ana Girardot

Du Pathé Bellecour à la Comoedia en passant par la Part-Dieu, le public sera bercé entre les différents courts-métrages choisi par le directeur de sélection, Patrice Revaux. « On les reçoit toute l’année. Ce qui prime, c’est l’émotion. On donne la chance à tout le monde, il n’y a pas de petit ou grand réalisateur », ajoute le fondateur. Parmi ces nouvelles pépites, 14 d’entre elles seront classés en hors compétition, les autres se partageront entre compétition internationale et régionale. « Il y a des films qu’on ne peut mettre en compétition mais qu’on souhaite quand même montrer au public », précise-t-il.

Des films prometteurs, portés par l’œil d’un jury passionné composé de la présidente Ana Girardot, du réalisateur Anthony Marciano, de l’actrice Eden Ducourant, des comédiens Lucas Bravo et Redouanne Harjane ou encore l’actrice Anaïde Rozam. « C’est un honneur d’être entourée de professionnels et de juger les courts-métrages. Je grandis aussi avec ces prestations », précise-t-elle. Les gagnants de la compétition internationale se verront acheter leur film par OCS et ceux de la régionale, un gain pour leur prochaine réalisation.

Outre les compétitions, le public retrouvera le café des réalisatrices animé par les deux ambassadrices Alice Vial et Charlène Favier, suivi de la productrice Pauline Seigland et la réalisatrice Jessica Palud. « On a aussi une masterclass qui sera menée par le producteur Adrien Bretet. Il expliquera comment passer du court au long métrage », précise-t-il. L’objectif de ces échanges reste avant tout de donner la parole pour que chacun saisisse l’opportunité de réussir. Ainsi, Filmoramax souhaite avant tout démocratiser l’art du cinéma et espère devenir le festival incontournable des courts-métrages pour les prochaines années…

PROGRAMME FILMORAMAX 2022

Mardi 27 septembre
Grande ouverture (sur invitation)
19h30 – Pathé Bellecour
Court métrage Les petits Souliers – Éric Toledano et olivier Nakache
Concert de MB14
Carte blanche OCS

Mercredi 28 septembre
Café des réalisatrices
10h à 12h
Showroom Made.com

Masterclass 1
14h30 à 15h30
Pathé Bellecour

Hors compétition 1
17h à 18h30
5 courts-métrages

Hors compétition 2
19h30 à 21h
Comoedia
5 courts-métrages

Jeudi 29 septembre
Séance de Yoga
9h à 10h par Matthieu Verneret

Masterclass 2
11h à 12h
Pathé Bellecour

Hors compétition 3
17h à 18h30
UGC Part-Dieu
4 courts-métrages

Compétition régionale
19h30 à 21h
UGC Part-Dieu
6 courts-métrages

Vendredi 30 septembre
Compétition internationale 1
11h à 12h20
Pathé Bellecour
5 courts-métrages

Compétition internationale
17h à 18h30
5 courts-métrages

Compétition internationale
19h30 à 21h
Pathé Bellecour
6 courts-métrages  

Samedi 1er octobre
Compétition internationale 4
14h30 à 15h30
Pathé Bellecour
5 courts-métrages

Cérémonie de clôture (sur invitation)
19h30
Pathé Bellecour