Texte : Marco Polisson. Le bétonnage se poursuit à grande échelle à Fontaines sur Saône où un groupe de maisons anciennes, d’ateliers et de garages a été rayé de la carte.

C’est un petit bout de Fontaines qui vient de disparaitre avec ce nouveau projet immobilier. Sis sur les bords de Saône, il s’articule sur plus de 2300 m2 entre le quai Lamartine et la rue Vignet Trouvé. Le tènement comprenait jusqu’à présent la maison du restaurateur Jean-Louis Manoa et le garage Jules Ferry, côté quai ; un atelier et une maison, rue Jules Ferry ; et enfin une autre maison de ville, rue Vignet Trouvé.

Au total, ce sont 1000 m2 de bâtiments qui ont été rasés pour laisser place à une résidence immobilière signée baptisée « Esprit Fontaines ». Derrière cette enseigne commerciale en forme de SCCV, on trouve deux acteurs : une SAS dénommée Horizon Engineering Management, établie à Voisins-le-Bretonneux dans les Yvelines (78) et L&G Groupe dont les gérants sont les sociétés Cesaire et Bess.

Inconnu dans le microcosme immobilier lyonnais, le promoteur L&G est établi à Rillieux La Pape et annonce sur societe.com un effectif de 1 à 2 salariés ! Mais cela ne va pas l’empêcher de construire 3 bâtiments d’une quinzaine de mètres de hauteur, soit 50 logements allant du T2 au T5 dont certains seront dotés d’une grande terrasse avec vue sur la Saône.

Parmi les trois maisons qui ont disparu, la plus emblématique est celle du restaurateur Jean-Louis Manoa et de son épouse Pascale, que nous vous avons présentée dans notre magazine Lyon People en 2006. Construite au début du XXème siècle, elle servit de maison-atelier à un artisan joaillier, ce qui explique qu’elle soit dotée de portes et fenêtres blindées. Le couple disposera d’un appartement en rooftop dans la nouvelle résidence.

Sur sa page Facebook, le photographe Jean-Luc Mège qui avait effectué le reportage pour notre magazine exprime son dégout : « Quelle infinie tristesse de voir l’une des plus emblématiques maisons de Fontaine S/Saône vivre ses dernières heures avant les coups assassins des bulldozers…

Gros pincement au cœur en passant ce matin ; j’avais bien remarqué que tout un angle de ce quartier donnant sur les quais, avait été abattu en quelques heures… mais, sur la route, j’ai repensé à cette belle demeure 1920-1930- qui était celle de Jean-Louis et Pascale Manoa – en me disant qu’elle serait probablement épargnée… j’y ai songé durant toute ma session photo du matin… Hélas en revenant vers 13h, j’ai dû me rendre à une triste évidence ; elle était à son tour victime des promoteurs… quelle tristesse !

Comment est-ce possible !? Pour moi, elle faisait partie à jamais du patrimoine de Fontaine s/Saône…

Alors vite, demi-tour… quelques photos prises à la volée… ses derniers instants… 😱😭 Cette maison m’a fait longtemps rêver ; non seulement je la connaissais mais j’étais loin d’être le seul ! Et elle fut le symbole de nombreuses belles fêtes, soirée et repas d’anthologie, on savait recevoir chez les Manoa (photo ci-dessous)…

Son intérieur de maison Belle Époque magnifique et décoré avec beaucoup de goût… (ce qui pour moi signifie beaucoup d’œuvres d’art et une patte toute personnelle de la maîtresse de maison). Nous y avions réalisé il y a quelques années avec Marco et Françoise Petit pour Lyon People un reportage d’anthologie que je rechercherai dès que je pourrais… Remplacer une demeure historique par de modernes clapiers à lapins, je crois que je ne m’y ferai jamais… 😭

Ps. À Jean-Louis et Pascale, merci pour tous les beaux et généreux instants que vous avez offert à et puissiez-vous avoir trouvé un nouveau nid qui vous inspirera plus encore. .. 🙏😉 »