Texte Eva Bourgin. Le samedi 14 mai 2022, 1000 musiciens amateurs se retrouveront sur la pelouse du stade de France à l’occasion de Rockin 1000. Créé en Italie, cet évènement est devenu un symbole pour les passionnés de rock… comme pour le batteur originaire de Lyon, Laurent Measson.

La musique est un art qui rassemble le monde, celui qui transmet des émotions propres à chacun. Chanter, pleurer et frissonner sur des mélodies deviennent alors des souvenirs gravés… décuplés lors d’évènements collectifs tels que Rockin’1000. Créé en 2015 par une équipe italienne, le premier opus a réuni 1000 musiciens à Cesena sur le morceau Learn To Fly des Foo Fighters dont le clip vidéo affiche plus de 50 millions de vues sur YouTube. Ce succès s’est alors transformé en un évènement culte musical… qui comptabilise désormais 6 éditions.

Souvenir de la première édition au stade de France.

Pour la 2e fois au stade de France, 1000 amateurs vont jouer une vingtaine de morceaux autour du rock le samedi 14 mai 2022. Une sensation exquise que Laurent Measson, connaît sur le bout des doigts et qu’il compte retrouver cette année. « Ce ne sera pas ma première fois au Rockin’1000, j’ai participé aux éditions en Italie et à celle du stade de France, en 2019. C’était juste magique », confie-t-il. Cette dernière scène avait alors réuni 50 000 spectateurs autour des musiciens. Un souvenir inoubliable tant pour les spectateurs que pour ceux qui étaient sur scène.

Sa première expérience italienne Rockin’1000

« J’ai connu l’évènement grâce à la vidéo qu’ils ont faite quand ils ont joué en 2016 à Cesena pour leur 2e édition. Ils ont interprété Smells Like Teen Spirit de Nirvana et je me suis dit, qu’est-ce que j’aurais aimé être là », affirme le passionné de 51 ans. Un souhait qu’il réalise la même année, lorsqu’il rejoint pour la première fois la scène italienne à Val Veny. « Imaginez 200 instruments pour la même catégorie… basse, guitare, batterie et chanteurs. Les sourires étaient figés sur tous les visages. Pour participer à Rockin’1000, il n’y a pas de niveau d’exigence, il faut juste s’inscrire », soutient-il.

Souvenir de sa participation à Val Veny, face aux montagnes.

Sélectionné trois semaines avant le concert, Laurent Measson s’entraîne chez lui pour être à la hauteur du rendez-vous. « Chaque inscrit a accès à l’appli Rockin’1000, on a des partitions musicales et des vidéos des deux gourous, ceux qui nous guident pour les morceaux », précise-t-il. Le jour J est ainsi précédé de 3 jours de répétition qui donnent un premier avant-goût mémorable aux musiciens. « Quand on joue pour la première fois tous ensemble, c’est fou. Ça forme une symphonie de malade, j’ai hâte de revenir au stade de France et de revivre ça », relève-t-il.

Pour cette 2e édition, entre 35 000 et 40 000 billets vendus

« Rockin’1000 n’était pas très connu, mais depuis la première édition au stade de France, ça s’est vraiment démocratisé. Alors dès que ça a ouvert en août 2019, je me suis inscrit. J’étais très surpris d’être sélectionné », poursuit le batteur, musicien depuis 15 ans. Ainsi, l’édition à venir s’annonce prometteuse puisque les amateurs accorderont leurs instruments avec celui d’un invité spécial, le compositeur et interprète, Matthieu Chedid.

Le groupe de musiciens issus de la région de Lyon, durant les répétitions au stade de France.

Rockin’1000 concrétise un groupe où l’amour pour la musique domine les différences de chacun. Fédératrice de liens, Laurent Measson en est témoin après l’édition de 2019. « On s’était regroupé entre musiciens à Lyon, on a rejoué les morceaux ensemble lors des fêtes locales », conclut-il. Ressentir la musique au plus profond de son cœur, ça ne s’apprend pas, ça se vit ! Au Rockin’1000 !

Rockin’1000
Samedi 14 mai 2022
Stade de France
A partir de 29 euros la place

> Plus d’infos sur : https://www.stadefrance.com/fr/billetterie/rockin1000