Par Morgan Couturier

(Mis à jour avec les obsèques) Photographe émérite, qui aura construit sa réputation autour de ses nombreux clichés de stars, Mario Gurrieri a rendu son dernier souffle ce mercredi 29 juillet, à l’âge de 84 ans. Personnage atypique, il aura marqué la ville de Lyon à sa manière.

Sa présence se faisait de plus en plus rare, comme les prémisses d’une douloureuse disparition, lui qui depuis des années, avait habitué les Lyonnais à s’afficher sur le devant de la scène, équipé de son compagnon de toujours, cet appareil photo qui ne le quittait jamais depuis ses quinze ans.

Mario et Renée Gurrieri avec leur petite-fille en 2001 – Archives Lyon People

La maladie a mis un terme à la carrière de Mario Gurrieri ce mercredi 29 juillet, aux alentours de 19h45, après avoir reçu la visite de sa famille dans l’après-midi. Une douloureuse conclusion pour ce photographe réputé qui, depuis plusieurs semaines, était « hospitalisé pour des infections pulmonaires », nous a susurré son épouse Renée (ci-dessus), à qui nous avons présenté nos condoléances ce matin par téléphone.

Il n’a jamais voulu raccrocher ses appareils

Mais à la différence du tube de Johnny Hallyday, dont il se disait très proche, Mario Gurrieri n’aura jamais oublié de vivre, une grande partie de sa carrière ayant été construite entre la rue de la Ré et les trottoirs de la Croisette, où le flash de son appareil ne manquait jamais d’immortaliser la présence des plus grandes stars du Festival du Cannes.

Souvenirs, souvenirs, Romy Schneider, Jean-Paul Belmondo ou encore Claude François, aucune célébrité d’hier et d’aujourd’hui n’échappait à son iconique « sourissez », sa légendaire marque de fabrique. Incontournable, celle-ci participa grandement à faire de lui l’idole des jeunes… photographes, à l’instar de notre collaborateur Fabrice Schiff, qui n’hésite pas à lui rendre hommage de temps à autre, en lui empruntant son expression favorite.

Le 29 mai 2016, tapis rouge pour Mario lors de ses 80 ans orchestrés par Philippe Vorburger à la Comédie Odéon – Photo Fabrice Schiff

Au-delà de ça, et de son enviable sobriquet de « photographe des stars », Mario Gurrieri se sera également signalé par son caractère, parfois abrupt, ce qui lui permettait de se dégager de la meute pour s’afficher au premier rang, y compris lors de ses derniers shootings, où malgré quelques difficultés à se déplacer, le natif de Tunisie parvenait toujours à diriger les hostilités.

Avec les conséquences que l’on sait, un tel caractère ne laissait jamais personne indifférent. Comme sa mort. À 84 ans.

ENTERREMENT DE MARIO GURRIERI

Les obsèques de Mario seront célébrées mardi 4 août 2020 à 10h
Eglise Saint Denis de Bron
11, place Baptiste Curial