Imaginé en 2017, le nouveau dépôt de 6000m2 du grossiste en boissons s’est officiellement dévoilé devant les professionnels. Pour le deuxième déménagement de son histoire, Murgier a irrémédiablement marqué le coup.

Eric Murgier l’a dit lui-même, un tel bâtiment est un symbole. Un signe, et comme ces derniers ne trompent jamais, on ne peut s’empêcher de transposer l’immensité de ce nouveau dépôt à la réussite de cet ancien marchand de vins en gros, devenu l’un des grossistes en boissons référents dans l’Hexagone. « Ce dépôt (de 6000 m2, ndlr), on l’a construit pour vous », a confié le président-directeur général. Et un peu pour sa fille, Camille, aussi, qui à peine les études de commerce entamées, voit naître depuis le 20 mars dernier, une magnifique source de motivation pour son futur.

Celui de Murgier s’annonce lui pétillant, comme les boissons qu’il distribue à près de 4500 clients, avec ce nouvel entrepôt fonctionnel installé à la Boisse, sous deux viaducs, après avoir passé la moitié de son histoire à Beynost. Un temps aujourd’hui révolu. « Le métier s’affolant », dixit celui qui reçut la médaille communale de la ville, Murgier dut s’adapter. Avec succès, si l’on en croit la dimension prise par cette soirée inaugurale, particulièrement chargée en festivités et dégustations. Après tout, Marc Jean, l’animateur de la soirée, l’a si bien résumé : « mieux vaut lever son verre que baisser les bras ». MC

Lundi 21 octobre 2019