Clermont a laborieusement donné le départ de sa saison, en s’imposant difficilement 22 à 13 face au promu lyonnais, dans un stade Marcel-Michelin agrandi, lors de la première journée de Top 14.

 

Face à Lyon, nouveau venu en Top 14 et décimé par les blessures, Clermont n’avait pas le droit à l’erreur. Volontaires dès l’entame, les Auvergnats dominaient dans la possession du ballon mais c’est Lyon qui jetait un froid. Bontinck interceptait un coup de pied de Brock James et après 50 m de course inscrivait le premier essai lyonnais dans l’élite, transformé par Van Giesbergen (0-7, 4e). Clermont devait courir après le score et bafouillait son rugby sous la pluie et sur une pelouse très humide. Lyon s’accrochait et résistait bien malgré la sortie sur carton jaune de Bailey (19e). A la demi-heure de jeu, grâce à trois pénalités de James (10e, 26e) et Floch (30e), les Auvergnats prenaient enfin l’avantage au score (9-7). Les buteurs Van Giesbergen (9-10, 32e) et James, pas dans un grand soir, se répondaient entre les perches (12-10, 35e) et les hommes de Vern Cotter viraient en tête à la pause. Peu après le repos, à la suite d’une touche clermontoise, Senio donnait de l’air à Clermont en se faufilant dans l’en-but. James transformait l’essai (19-10, 46e). La suite de la seconde période n’était qu’une succession d’en-avant et de pénalités, permettant à Lyon de rester au contact grâce à un coup de pied de Van Giesbergen (19-13, 50e). La fin de match était cruelle pour Lyon. Pénalisés sur la dernière mêlée, les Lyonnais voyaient s’envoler le point de bonus défensif au moment où le coup de pied de Floch passait entre les poteaux.