Par Marco Polisson

Exclusif. Après 26 ans de présence dans les cuisines du plus célèbre établissement gastronomique du monde, le chef MOF Christophe Muller a décidé de faire ses adieux à l’équipage de Collonges au Mont d’Or.

Sa biographie figure toujours en bonne place dans les « Carnets de voyages » de Paul Bocuse. On y lit ceci : « En 1987, c’est dans les cuisines de Marc Haeberlin que Christophe Muller fait ses premiers pas en cuisine. En 1989, alors qu’il termine son apprentissage, Paul Bocuse demande à son ami Haeberlin de lui envoyer un jeune alsacien.

Pendant 2 ans, Christophe Muller s’offre un rêve de gosse : travailler aux côtés de Monsieur Paul.

Mais les rêves de Christophe Muller sont aussi vastes que ceux d’un jeune homme de 19 ans, et c’est en conquérant qu’il part ensuite rejoindre Paris pour Taillevent, puis le Toit de Passy en qualité de Chef à seulement 21 ans. L’armée le rappelle à l’ordre, et c’est en qualité de cuisinier de Pierre Bérégovoy et Edouard Balladur, qu’il effectue son service militaire. Au terme de celui-ci, il rempile au Toit de Passy pour une année et rejoint définitivement Collonges en 1995, au poste de sous-Chef. »

Vincent Le Roux, Christophe Muller, Paul-Maurice Morel et Jérôme Bocuse lors de l’inauguration de la Brasserie du Louvre, à Paris, en 2019

Depuis cette année-là, Christophe Muller a vécu quotidiennement aux côtés du chef le plus célèbre du monde. « Il a gravi patiemment les échelons, devenant au passage le plus jeune MOF cuisinier de France en 2000, à l’âge de 27 ans. Surnommé la « main de Paul Bocuse », il a accompagné le célèbre chef avant de lui succéder après son décès, en 2018. » rapporte le site L’Auvergnat de Paris.

La crise du covid-19 a accéléré son envie d’une autre vie

La cinquantaine venue, Christophe Muller a donc décidé de voguer vers de nouvelles aventures. Ce n’est pas une surprise pour ses amis et ses proches collaborateurs de l’Auberge de Collonges avec lesquels il en parlait très librement. La crise sanitaire et son corollaire – la fermeture des restaurants – a précipité son choix d’aller vivre de nouvelles expériences du côté de l’Espagne dont son épouse Pepita est originaire.

Christophe Muller, son épouse Pépita et leur fille Léa dans la President Box du Groupama Stadium lors du match OL – Barcelone, le 19 février 2019

A Collonges, on prépare sereinement ce départ de façon à ce qu’il s’effectue dans les meilleures conditions, comme ce fut le cas pour le MOF François Pipala. C’est une année particulière pour la famille Bocuse car le maitre des maitres d’hôtel a également quitté ses fonctions fin décembre 2020 pour prendre sa retraite. Il est installé désormais du côté d’Aigues-Mortes, dans le département du Gard.

Selon nos informations, le directeur général de l’auberge, Vincent Le Roux, mène les discussions avec Christophe Muller sur les modalités de son départ et le rachat de ses actions. Il va réorganiser sa brigade autour du duo MOF Gilles ReinhardtOlivier Couvin et du chef pâtissier Benoit Charvet. Un trio expérimenté auquel s’est joint Francesco Santin de retour des États-Unis où il a passé 10 ans dans les cuisines d’Orlando, chez Jérôme Bocuse.

L’équipage est fin prêt pour accueillir les gourmets dès la réouverture des restaurants. Quant au chef Muller, que nous saluons chaleureusement, nous aurons le plaisir de le retrouver en Espagne dès l’été prochain. Bon vent, cher Christophe !