Rémi Garde quitte l’OL

13 mai, 2014 | DERNIERE MINUTE | 1 commentaire

Photo © Fabrice Schiff

Par Benjamin Solly

Entraineur de l’OL depuis trois saisons, Rémi Garde ne rempilera pas sur le banc lyonnais. Il a confirmé son départ  à l’occasion d’une conférence de presse à Tola-Vologe aux côtés du président Aulas, mardi 13 mai 2014.

« On ne vous a pas menés en bateau, j’étais informé depuis quelques temps de la tendance. On a tout fait pour l’infléchir. » Jean-Michel Aulas n’aura donc pas réussi à conserver son entraineur-maison pour les prochaines saisons de L1. L’intercession de l’actionnaire Jérôme Seydoux, qui a rencontré un Rémi Garde déjà sur le départ, n’aura pas suffi à renverser la vapeur.  « Je ressens dans ma vie d’homme le besoin de faire un break », explique Rémi Garde, qui justifie sa décision pour des « raisons familiales et personnelles. » Annoncé comme plan B à Bordeaux en cas de refus de Zidane, l’ancien milieu de terrain lyonnais assure qu’il ne sera pas  « sur un autre banc de touche, où que ce soit, au 1er juillet. »

Le forcing du président Aulas et de son conseiller spécial Bernard Lacombe pour conserver Garde n’aura donc pas payé. « La vie continue, l’institution est forte mais on est évidemment déçu », confirme Jean-Michel Aulas. Doit-on voir dans cette fin de parcours l’émiettement du relationnel entre le coach et les représentants de l’institution OL ?  « Comme dans toutes les relations de travail, pendant les trois ans, il y a eu des moments difficiles », glisse  Rémi Garde dans ses quelques mots de remerciement à Bernard Lacombe, évoquant des « relations d’hommes. »

Renard, Fournier, Gourvennec… Qui pour remplacer Garde ?

Les noms pour remplacer Rémi Garde commencent à fleurir dans les médias. « Uniquement pour le plaisir de faire un peu de mousse », sourit Aulas. Avec 4 entraineurs diplômés au club, la solution pourrait-elle être interne à l’OL. « Tout est possible, mais à court terme, pour des raisons de coordinations entre eux, cette solution ne semble pas envisageable », balaye Aulas, qui assure toutefois que ces derniers pourraient intégrer le futur staff technique. Selon le cahier des charges du président de l’OL, le futur coach devra parler français et ne pas exiger de staff pléthorique.

Si Aulas n’a évoqué aucun des noms sortis par la presse (Hervé Renard, Hubert Fournier, Jocelyn Gourvennec…), il a toutefois dressé le portrait du successeur de Rémi Garde. « On a défini un profil. Il est directement lié au projet d’entreprise de l’OL, dans la droite ligne du fairplay financier : investir dans la formation et les infrastructures de stade pour avoir une récurrence de revenus qui doit nous permettre d’être un jour au niveau des plus performants. » A quelle date sera donc révélé le nom du futur entraineur de l’OL ? « Dans l’idéal, sous quinze jours après la tournée à Séoul (qui débutera le 18 mai pour l’OL – NDLR), il faudrait avoir trouvé la solution », conclut le président.

1 Commentaire

  1. ISABELLE BERNARD

    Et pour l’équipe féminine, vous avez un pronostic pur le futur entraineur? Patrice lAIR quittant lui aussi le club au 30 juin

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 12 avril

Saint Jules 1er


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…