Présidentielle 2012. Une journée mi-figue, mimolette

6 mai, 2012 | DERNIERE MINUTE | 9 commentaires

 

01.jpg Photos © Marco et Fabrice Schiff
 
 

Par Marc Polisson et Clara Mazuir

En live et en mode décalé, nous vous avons fait vivre la soirée électorale du second tour de l’élection présidentielle. Et quel que soit le résultat, pas de quoi en faire tout un fromage. Ou plutôt un flamby.

 

01h05.jpg 01h05. Et après ? La foule se disperse sans oublier de s’échanger les derniers SMS brocardant le président déchu. A qui rien ne sera épargné.


 

00h43.jpg 00h43. Gégé paparazzi Après le show d’Axel Bauer, celui de François Hollande. Derrière lui, très bien placé, le maire de Lyon dégaine son smartphone pour immortaliser le baiser de François Hollande à Ségolène Royal (très commenté sur les réseaux sociaux). Gérard Collomb donnera une conférence de presse lundi à 14h30 dans les salons du Best Western Charlemagne (en plus à l’Axotel), l’hôtel de son ami Roland Bernard.


 

00h33.jpg 00h33. Course poursuite en direct Sur le grand écran du Tranbo, les bobos assistent à la course poursuite des motos de presse qui ont pris en chasse le président élu dès sa descente d’avion au Bourget. Au moins une moto plantée. Thierry Braillard garde un œil sur les résultats lyonnais où François Hollande arrive en tête dans 3 circonscriptions sur 4.


 

23h00.jpg 23h00. La gauche fait la fête La jeunesse de gauche s’est réunie au Transbordeur dès la fin d’après-midi. Et suit depuis en direct sur écran géant la soirée électorale d’I Télé. Aux platines, deux DJ en alternance avec le héros du jour. Parmi la foule, les apparatchiks socialistes n’étant pas montés à Paris ainsi que Thomas, le fils ainé de Gérard Collomb.


 

22h01.jpg

 

22h00.jpg

 

21h59.jpg 22h00. Défilé festif rue de la Barre Rolls et Ferrari parties en Suisse, il reste quelques Renault… qui n’en finissent plus de klaxonner. Les militants assis sur le toit des voitures. Mais que fait la police ?


 

21h58.jpg 21h58. A gauche toute Chacun sa pancarte, que ce soit « A gauche toute » ou « Sarko, casse toi ! »


 

21h57.jpg 21h57. Le drapeau algérien flotte sur Bellecour Une foule hétéroclite s’est approprié la place Bellecour. Des militants installés sur la statue de Louis XIV, agitent les drapeaux de l’Algérie, de la Tunisie… et de la France. Le public entame des chansons à la gloire du PS.


21h55.jpg 21h55. Lyon, ville morte La ville est morte, les berges désertes, mais ça s’anime vers le McDonald de la rue de la République.


 

21h40.jpg 21h40. Michel Mercier se paie France 3 Le ministre de la Justice, pour quelques temps encore, fait son apparition dans les grands salons. Et se défoule illico sur Paul Satis. « C’est un rituel, on va finir par monter un numéro de cabaret ensemble ! » ironise après coup le reporter de France 3. Michel Mercier s’en amuse : « De toutes façons, chez FR3, je suis invité une fois tous les trois ans. A la télé publique, on ne peut pas trop en demander » « Avez-vous trouvé votre successeur ? » l’interroge Paul. « Non, je vais aller acheter une lampe de poche ! Rassurez-vous, on ne va pas s’accrocher jusqu’à 100 ans. » « Et jusqu’à quand, alors ? » « Quand je l’aurai décidé ! » On appelle ça un dialogue de sourd.


21h25.jpg 21h25. Un zeste de joie Les socialistes présents dans les grands salons de la Préfecture tirent… la gueule. Que ce soit Thierry Braillard, Jean-Yves Sécheresse, rien n’indique sur leur visage qu’ils viennent de remporter une victoire historique. "Ils se rendent compte qu’ils sont dans la merde ! " s’amuse un gourmet observateur. Seul Manan Atchekzai laisse éclater ouvertement sa joie… dans les bras de Gérard Angel qui n’en demandait pas tant.


21h05.jpg 21h05. Un dessert de circonstance

Bis repetita du premier tour. Le buffet réservé aux travailleurs des médias fleure bon la gauche austère. Seule concession gourmande du nouveau pouvoir : un superbe flamby trônant au milieu des croque monsieur. Qui a dit que le conseil général était toujours en retard d’une guerre ?


20h04.jpg  20h04. Cours de la Liberté en furie Les militants envahissent le cours de la Liberté, affiches à la main, chantent encore, tandis que les automobilistes klaxonnent.


 

20h01.jpg 20h01. Séquence consternation à l’UMP Avant de lancer le décompte final, on fait encore semblant d’y croire. « Hollande en Corrèze ! Sarko à l’Elysée ! » scande la foule, en conspuant Martine Aubry qui fait des heures sup sur TF1. Et quand le visage d’Hollande apparaît, c’est la consternation générale. Michel Havard monte immédiatement au créneau, pour remobiliser ses jeunes troupes : « Ce qui compte le plus, c’est l’union. Il va falloir réenclencher le combat électoral, malgré le blues Le match des législatives, il va falloir le jouer à fond ».


 

20h00.jpg 20h00. Explosion de joie au PS « On a gagné ! On a gagné ! » France 2 annonce la victoire de François Hollande avec 51,9% contre 48,1% pour le président sortant, explosion de joie pour la foule qui scande à tout va les slogans du parti et agite ses drapeaux. « Enfin ! Il était temps ! La France va enfin changer ! », l’heure est à la fête dans le 3ème arrondissement.


19h52.jpg 19h52. Siège de l’UMP dans l’angoisse Michel Havard débarque rue Vauban, siège de l’UMP du Rhône. Le député, oreillette vissé aux écoutilles tente de faire contre mauvaise fortune bon cœur. « On a connu des soirées plus joyeuses ! » murmure-t-il avant de s’engouffrer dans le local où patientent une centaine de jeunes pop, les yeux rivés sur l’écran de télé. Et pas vraiment la tête à la fête.


19h50.jpg 19h50. Fébrilité au Parti Socialiste L’attente se fait longue et le silence est particulièrement lourd au 65 Cours de la Liberté, siège lyonnais du Parti Socialiste. La foule a envahi l’appartement, et ne rate pas une occasion pour huer les apparitions succinctes de Nicolas Sarkozy à l’écran.


 

17h45.jpg 17h45. Mi-temps à Gerland Interrogé par votre serviteur sur les estimations qui courent sur les portables, Jean-Michel Aulas se contente de commenter laconiquement : « Les instituts de sondage ne se sont pas trompés », avec le sourire en coin. C’est la mi-temps à Gerland, et l’OL mène 1-0 grâce à un but de Gourcuff. Comme quoi, en sport comme en politique, il ne faut jamais désespérer.


17h00.jpg 17h00. Stade de Gerland Pas beaucoup de people au Club des 100. Ceux qui sont venus ont préféré laisser leur grosse cylindrée au garage. Les premières estimations circulent et les mines s’allongent. Le grand jeu, s’échanger les SMS loufoques comme celui annonçant un bouchon de Ferrari en direction de la Suisse.


16h00.jpg 16h00. Les premiers résultats circulent Les sites d’info belges et suisses sont sur la même longueur d’onde. Le cours de la mimolette flambe et les premiers bouchons sont annoncés sur l’autoroute de Genève.


14h15.jpg 14h15. La fortune des opérateurs Depuis vendredi soir, les SMS pleuvent comme un crachin breton. En continu. Des plus fantaisistes aux plus humoristiques (comme celui qui appelle les électeurs de Hollande à aller voter lundi pour désengorger les bureaux de vote dimanche…), aux plus alarmistes (votez Sarko ou la France ressemblera à la Grèce), au plus intox (avec un sondage RG donnant Sarko à 49,8%), ils auront consacré la victoire des géants des télécoms, grands gagnants de ce second tour. Comme un soir de nouvel an.


12h15.jpg 12h15. Mairie du 5ème Accueilli par Alexandrine Pesson, maire du 5ème, et suivi comme son ombre par Thierry Braillard, Gérard Collomb, tout sourire, s’apprête à accomplir son devoir électoral. Le temps est au beau fixe et Caroline a revêtu une tenue rose de circonstance. A l’issue  du vote, déjeuner familial, visite à une centenaire de l’arrondissement puis à 16h, TGV en direction de la capitale. Gégé  vivra la soirée électorale depuis la rue de Solferino avant d’aller faire la fête à la Bastille.

 

 

 

 

 

 

 

 

9 Commentaires

  1. Paul Brichet

    Tous les propos de Lyon people sont bien pauvres…

    Réponse
  2. Jeannot

    La France n’a que ce qu’elle mérite.

    Réponse
  3. Françoise

    C’est plus Sarko qui a été rejetté qu’Hollande adoubé. Le président sorti a fait l’unanimité contre lui. A gauche comme à droite

    Réponse
  4. Edmond Romano

    Certes, monsieur Hollande est élu. Mais dans son score final (51,7%) je cherche toujours le tsunami annoncé par tous les Cassandre de la politique. Pire, dans ces 51,7% nous découvrons une coalition inédite allant du FN au Front de Gauche en passant par le Modem. Monsieur Hollande est élu non pas sur l’adhésion à son projet mais grace à la coalition de la haine à laquelle nous assistons depuis des années. Et ceci ne fait pas une majorité très reluisante!!!

    Réponse
  5. jo

    très sympa votre reportage potache, mais vous avez oublié de préciser que le prefet a finalement offert le champagne dans les grands salons. sans dotre pour ne pas apparaitre comme un rabat-joie !

    Réponse
  6. Jeff

    Toujours très à droite Lyon People….

    Réponse
  7. ggboy

    le drapeau algérien sur le cheval de louis XIV place bellecour ; messieurs les bobos socialistes ,c’est mal parti

    Réponse
  8. Flamby

    La diversité en matière de presse, c’est toujours aussi insuportable pour la gauche

    Réponse
  9. tintin

    c’est vrai que sur Lyonpeople ça ne sent pas la rose….

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 21 juin

Saint Rodolphe


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…