01.jpg Dimanche, un jour capital (de la Gaule) pour l’avenir politique de JJ David – Photo Smart Angel Média

 

Par James de Santrois

La défaite de Dominique Perben face au divers droite Jean-Jacques David et celle du maire PS de la Croix-Rousse, Dominique Bolliet, face au candidat Europe Ecologie Raymonde Poncet, auront sonné comme un coup de tonnerre.

Deux "poids lourds" des partis institutionnels sont donc éjectés manu militari. Le signe, notamment, que leurs adversaires ont su récupérer des voix au-delà de leur camp. Au FN et au PS pour JJ David, histoire de terminer le job des dernières municipales ; à droite pour Raymonde Poncet, l’UMP étant trop heureuse de se fracasser un maire d’arrondissement. Pures supputations ? Non, il suffisait de discuter avec les militants quelques jours avant ce second tour.

Si la défaite de Bolliet aura peu de conséquence dans les jours à venir, si ce n’est une crispation supplémentaire entre Gérard Collomb et ses (encore ?) alliés Verts, celle de Perben laisse la porte ouverte à de nombreux scénarios. Perben sera-t-il à nouveau candidat aux législatives qui auront lieu dans un an ? Comment Denis Broliquier va-t-il gérer l’arrivée d’un possible concurrent aux ambitions affirmées dans son propre camp ? Et comment Dominique Nachury (UMP) va-t-elle réagir ? Largement élue face au PS sur l’autre partie du 6ème, elle est première adjointe de Jean-Jacques David qui dispose d’une majorité toute relative au conseil d’arrondissement (10 divers droite contre 11 UMP). Et David (divers droite) votera-t-il jeudi pour Michel Mercier (droite) à la présidence du département après l’avoir sérieusement étrillé durant sa campagne ? Le tranquille 6ème risque fort d’être au cœur de l’actualité dans les mois à venir !