nadine_evelyne Inséparables dans les bons comme les mauvais moments, c'est à cela que l'on reconnaît les vrais amis. Nadine Gelas et Evelyne Haguenauer ont vécu une soirée difficile mercredi après avoir été agressées… Deux jours plus tard, ce sont des policiers municipaux qui ont fini leur soirée à l'hôpital.

                                                                                               

Pour les taquiner, on les surnomme affectueusement « les sœurs siamoises ». Il est rare de ne pas les croiser ensemble dans un cocktail (comme à celui de Jacques Haffner ci-dessus) ou dans une soirée mondaine. Souvent Laurence Renaudin se joint à elles pour constituer un trio de choc qui n'a pas sa langue dans sa poche. Mercredi dernier en début de soirée, les deux élues de la majorité municipale quittent l'hôtel de Ville en direction du parking. C'est dans l'escalier qu'elles sont alors victimes d'un vol à l'arraché. « Des individus ont arraché leurs sacs, provoquant leurs chutes » ont relaté nos confrères du Progrès. Le choc a été plus émotionnel que physique pour les deux amies qui ont été soulagées d'apprendre que leurs agresseurs, mineurs, repérés grâce aux caméras de vidéo surveillance – merci Gégé – ont été interpellés peu après place Croix-Paquet.

 

Il ne fait pas bon traîner aux Terreaux ces derniers temps. Sept jeunes, dont quatre mineurs de 17 ans, interpellés après avoir blessé un policier municipal en civil, victime d'une fracture du nez dans la nuit de vendredi à samedi ont été mis en examen et deux majeurs ont été écroués dimanche soir, a-t-on également appris de source policière. Les sept jeunes ont été mis en examen pour "violences volontaires en réunion sur agents de la force publique". Le parquet a requis un mandat de dépôt pour les trois majeurs. Vendredi peu après minuit, dix policiers municipaux en civil sortant d'une soirée entre amis avaient été pris à partie par trois jeunes qui, ayant déjà eu affaire à la police, les avaient reconnus. Les jeunes avaient invectivé le groupe. Les policiers s'étaient éloignés mais au détour de la place de la Comédie, avaient été encerclés par une bande de 25 jeunes banlieusards armés de pierres et de bouteilles de verre. Trois d'entre eux ont frappé un policier qui s'en est sorti avec une fracture du nez et des contusions multiples. A la suite de l'intervention de la police nationale, 11 agresseurs ont été interpellés et quatre d'entre eux mis hors de cause.