01_Havard.jpg Michel Havard, à la tribune, a 18 mois pour préparer la reconquête de l’Hôtel de Ville © Fabrice Schiff

 

 

Par Benjamin Solly

 

Michel Havard, président du groupe d’opposition municipale Ensemble pour Lyon,  faisait jeudi sa réunion de rentrée sur le thème de la « reconquête. » Objectif : déloger Gérard Collomb de son fauteuil de maire de Lyon en 2014.

 

L’ancien député de la 1e circonscription du Rhône veut reprendre la main sur les destinées de la droite lyonnaise. Michel Havard a confirmé jeudi soir, depuis la salle de la Ficelle à la Croix-Rousse, la mise en place de primaires pour désigner le candidat aux municipales de 2014 à Lyon, « la ville aux cent villages. » Et ce, que l’UMP valide le processus ou non.   « Je souhaite des primaires ouvertes à la droite et au centre, pour créer les conditions du rassemblement sur Lyon. C’est vous qui aurez la parole », a-t-il promis aux quelque 350 élus, militants et sympathisants venus l’écouter.

 

Parmi eux, son équipe d’Ensemble pour Lyon (Blandine Reynaud, Patrick Huguet, Pierre Delacroix, Laurence Balas, Ines de Lavernee), mais également son « amie » radicale Fabienne Lévy. Le secrétaire départemental de l’UMP du Rhône Michel Forissier, est venu représenter les instances locales. La députée européenne Nora Berra a fait son apparition en fin de soirée.  Parmi les absents, Emmanuel Hamelin, rival de Michel Havard dans la course à l’Hôtel de Ville, mais également François-Noël Buffet et Philippe Cochet, premiers magistrats respectifs d’Oullins et Caluire, présentés comme candidats potentiels aux primaires.

 

Après quelques piques envoyées à Gérard Collomb – « un maire à bout de souffle décidant en autocrate » – et un tacle bien appuyé sur l’insondable projet de Cité de la gastronomie à Lyon, Michel Havard a dévoilé sa « méthode. » Autour de quatre grands pôles, il invite les Lyonnais à reprendre la main sur leur ville. Des ateliers thématiques (culture, urbanisme, éducation, sport, développement économique, rayonnement international, propreté), animés par les cadres de la fédération  et les élus d’arrondissement, seront mis en place dès octobre. Un premier bilan d’étape sera tiré au printemps 2013. D’ « Ensemble pour Lyon » à « Lyon 2014 : la reconquête », Michel Havard continue sa mue. Et la chrysalide aimerait bien papillonner place de la Comédie en 2014.