Par Marc Engelhard, directeur de la rédaction

Gloire, adrénaline et paillettes. Notre magazine d’octobre consacre un dossier spécial aux propriétaires de chevaux de course et à l’histoire des hippodromes lyonnais. Un numéro exceptionnel conçu en partenariat avec Equita Lyon, le PMU et la Société des Courses de Lyon.

Un monde de panache et de passion qui fait toujours fantasmer… Notre contributeur Christian Mure, ancien champion de France des pronostics hippiques, ressuscite avec le talent qu’on lui connait, les casaques prestigieuses et les couleurs d’Olivier de Seyssel, René et Jacques Bedel, Noël Biron, Lise Faucon, Daniel Perez, Albert Artiaco et des familles Nebon-Carle, Gerphagnon, Giraudon, Palmer

Olivier de Seyssel, Marco (Lyon People) et notre contributeur Christian Mure

Il a été secondé dans cette entreprise par Marc de Jouvencel et Morgan Couturier, avec l’aide précieuse d’Eric Planat, le meilleur connaisseur de la sociologie lyonnaise.

GRANDEUR ET DECADENCE  

La passion des courses hippiques – qui a connu son apogée à Lyon entre les deux guerres – a en effet animé les loisirs de la haute société jusqu’en 1950-60. Il n’était alors pas rare de croiser des propriétaires issus de l’aristocratie ou de la grande bourgeoisie entretenant 30 à 40 chevaux dans leur écurie.

Pourquoi cette passion s’est-elle délitée par la suite ? Eric Planat avance plusieurs hypothèses : « Le changement de génération, la réduction des moyens, l’explosion de nouveaux « loisirs » ? ou encore « un changement de civilisation » (avec moins de fils de famille qui vont tout claquer sur un tapis vert ?)

Chez certains, la crise de 29, puis l’inflation aux alentours de la guerre ont eu raison des bonnes volontés. Le symbole « propriétaire » dans les vieux Bottin Mondain est édifiant.

Elément important également à prendre en compte : la taille des écuries ou des élevages, l’évolution de leur propriété (conservée intacte, démembrée, vendue, ou chevaux à l’extérieur ?) et les droits de succession… A Paris, beaucoup de grandes écuries ont également disparu : Volterra (Folies Bergères), Dupré (alors propriétaire du Georges V), Boussac, différents Rothschild, Del Duca (veuve de l’éditeur). »

Le président de la Société des Courses de Lyon Jean-Claude Ravier partage le même avis : « Il en reste quelques-unes, mais il y en a moins d’une dizaine ! Il y a un petit renouveau avec les Dassault, les Veil et d’autres, mais force est de constater que les grandes familles aristocratiques parisiennes ne sont plus aux courses. »

« Hormis les revers de fortune, il faudrait peut-être aussi regarder le lien éventuel (symétrie) avec la prolifération des résidences secondaires ou tertiaires qui ont absorbé une partie des moyens, du temps et de l’énergie de beaucoup » conclut Eric Planat.

LES NOUVELLES STARS DES HIPPODROMES

Antoine Griezmann et son champion Tornibush

Après le trou d’air des années 1990-2010, une nouvelle génération de propriétaires s’intéresse aux chevaux de course. Parmi eux, deux stars du sport business : le basketteur Tony Parker et l’international Antoine Griezman. Ils découvriront dans ce numéro l’histoire de leurs nouveaux terrains de jeux : les hippodromes lyonnais.

Savent-ils en effet que le campus de la Doua a été occupé pendant une centaine d’années par le plus prestigieux des champs de course lyonnais ? Que le premier hippodrome était installé derrière les voûtes de Perrache, à Sainte Blandine ?

Fourmillant d’anecdotes et enrichi de dizaines de photos d’époque, ce numéro collector conçu en partenariat avec le salon Equita Lyon et le PMU est agrémenté d’une couverture originale conçue par l’artiste Nicolas Perrot. A savourer au triple galop !

Lyon People n°211 – Octobre 2020 – 92 pages
Diffusion chez nos 1200 dépositaires et dans 100 bar-tabac PMU de la métropole de Lyon
> Vous souhaitez le recevoir par la poste : contactez Marie au 04 72 82 97 78

Le mois prochain
CAROLE DUFOUR, 40 ans de fêtes et de réception

En décembre
Les plus beaux hôtels des Alpes
> Si vous souhaitez inclure votre établissement : charlotte@lyonpeople.com ou 04 72 82 97 78

 


La fabuleuse épopée des courses à Lyon
SOMMAIRE N°211

Édito
Défense des traditions et du cirque
Par Jacques Bruyas

La vie lyonnaise
Georges Blanc quitte Lyon
Trophée de golf Ovalgreen

Courrier des lecteurs
Hervé Brun, adjoint au maire du 6ème

La vie politique
Piétonisation de Lyon. Opération ville morte

La vie culturelle
Le Cirque Imagine toujours en piste
À livres ouverts par Jacques Bruyas
Exposition Vivienne Westwood

La vie gastronomique
La Rotonde retrouve son Pavillon
Toquicimes Megève encore plus gourmand
Brèves de comptoir

DOSSIER CHEVAUX DE COURSE

Histoire des hippodromes lyonnais
Grand Camp
Bron Parilly
Villeurbanne – Carré de Soie
Rillieux – Loup Pendu
La Tour de Salvagny

Interviews
Jean-Claude Ravier, président de la Société des Courses de Lyon
Jérémie Breaud, maire de Bron
Olivier Vidal, directeur régional du PMU

Des propriétaires passionnés
Olivier de Seyssel
Georges Gerphagnon
Alain Nebon-Carle
Antoine Griezman
Tony Parker
Daniel Perez et Albert Artiaco
Bernard Giraudon
Noel Biron et Lise Egolen Faucon
René et Jacques Bedel


Style Auto
Essai DS Crossback E-tense à la Maison d’Anthouard

Style gastronomie
TOP 20 des adresses gourmandes
Les Cuisines Bernollin invitent Jérémie Crauser

People Sport
LOU Rugby – Racing

People Events
Mois par Moi : Bernar Vernet et Isabelle Bernard
Odyssée des Entrepreneurs
Christophe Marguin, officier de l’Ordre National du Mérite
Cocktail Top 500 Lyon People

Carnet mondain
La disparition de Pierre Manu