Le Grand Lyon souffle ses 40 bougies

7 février, 2009 | DERNIERE MINUTE | 1 commentaire

courly4 Par Marjorie Auer

 

En 1969 étaient créées les premières communautés urbaines françaises, dont Lyon. Rebaptisée depuis1991 Grand Lyon, l'heure est au bilan pour la métropole qui se pose en exemple et n'a qu'un seul souhait pour l'avenir : ‘‘Continuer d'être un modèle'', dixit Gérard Collomb, en tout modestie.

 

A l'occasion des quarante ans de la communauté urbaine de Lyon, une petite piqûre de rappel s'impose. Le Grand Lyon, kesaco ? Non pas un rassemblement de communes voulant désespérément se rapprocher de la ‘‘Grande'' Lyonnaise, mais une volonté émanant de l'Etat. En effet, la France est le premier pays européen de par le nombre de communes : 36.000 au total. En 1969, la communauté urbaine apparaît donc comme une réponse au décalage entre les structures administratives et la réalité géographique des agglomérations. Cela n'a pourtant pas été chose facile de faire rentrer cette coopération intercommunale dans les mœurs, et Louis Pradel a du user de sa personne et bétonner le concept ! A présent, le Grand Lyon compte 57 communes et 1,25 millions d'habitants, et permet de réaliser les équipements nécessaires à tous, souvent hors de prix pour les petites communes. Quoiqu'à y regarder de plus près, les réalisations ont surtout profité à Lyon : développement de la Cité Internationale et de Part-Dieu, aménagement des berges du Rhône, et dans un futur proche la finalisation de la Tour Oxygène et de Lyon Confluence…

 

Aujourd'hui métropole innovante et créative, à l'instar du Vélo'V, fierté lyonnaise largement reproduite, mais aussi solidaire, avec le développement du logement social, écologique, de part des réalisations telles que la station d'épuration de Pierre Bénite, et urbaine, comme le prouve notamment le quartier des affaires de la Part-Dieu, qui a bien changé en 40 ans… Lyon se positionne sur tous les fronts. Prochain cheval de bataille de la communauté urbaine : mieux s'imposer sur la scène internationale. Nullement échaudée par la défaite en tant que capitale européenne de la culture pour 2013, Lyon se tourne vers l'avenir et de lointains horizons qui lui porteront peut-être davantage chance, à l'instar du projet pharaonique Lyon-Dubaï City, riche en promesses de partenariats culturels entre les deux villes. Objectif 2020 : être un ‘‘laboratoire urbain, creuset d'expérimentations sociales, intellectuelles, artistiques, industrielles, démocratique et citoyenne''. Tout un programme bientôt démultiplié à l'échelle du Rhône ?

 

1 Commentaire

  1. jerome manin

    Une grande usine qui ne produit pas de quoi alimenter ses propres dépenses, mais utilise de grandes ressources pour de glorieux projets et quelques réalisations réussies. Les notions d’efficience et de performance pourraient être un premier enjeu économique et écologique à court terme. L’information hors déclarations d’intentions pourrait aussi permettre aux habitants de s’investir dans la vie de cette collectivité.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 22 mai

Saint Emile


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…