mercato Photo © Fabrice Schiff

 

Par Aymeric Engelhard

 

Le 31 août a sonné la fin. De quoi ? Du mercato bien sûr. Et l'Olympique Lyonnais entend rappeler la qualité des transactions réalisées pendant l'été. Avec 70 millions d'euros dépensés dans l'acquisition de quatre joueurs, on aurait pu croire à l'arnaque. Au vu des performances, la question ne se pose même plus.

 

Depuis l'arrivée de Claude Puel la saison dernière, le club lyonnais a considérablement revu ses orientations sportives. Elles s'articulent autour de trois axes : la réduction du nombre de professionnels, l'optimisation de la formation des jeunes du club au bénéfice de l'équipe professionnelle et dans un objectif de trading, et investissements sur l'acquisition de jeunes joueurs. Aujourd'hui le groupe professionnel est passé de 23 à 20 joueurs (dont 18 internationaux). Cela permet une réduction de la masse salariale et une amélioration de l'intégration des jeunes espoirs. Mais l'OL ne s'arrête pas là. Un deuxième groupe a été créé avec 19 joueurs de moins de 20 ans, ceux-ci font partie des plus prometteurs au niveau national comme international. A vrai dire les qualités du centre de formation lyonnais ne sont plus à prouver (Govou, Abidal ou encore Benzema en sont de purs produits). Ce second groupe sert à poursuivre la formation des jeunes tout en leur assurant un contact régulier avec les professionnels. Bruno Genesio et Sonny Anderson en sont les dirigeants. Les participations de Belfodil et Gonalons au match face à Anderlecht constituent les premiers effets de ces orientations.

 

En recrutant Cissokho (21 ans) et Gomis (24 ans), l'OL poursuit sa stratégie de confiance auprès des jeunes joueurs commencée la saison dernière avec Lloris et Pjanic. Cette année le conseil d'administration d'OL Groupe a donc passé 70 millions d'euros dans le recrutement de… quatre joueurs. Oui, c'est peu mais force est de constater l'éclatante réussite de ces transferts. Bastos, Cissokho, Gomis et Lisandro Lopez ont, en plus, tous signé des contrats de longue durée (4 ou 5 ans). Si cette somme n'est pas entièrement remboursée par les ventes ou prêts (la somme des départs atteint 49 millions d'euros), on pourrait attraper les 70 en fonction des levées des options d'achat de Mensah et Piquionne ainsi que des bonus assortis aux différentes cessions. Parallèlement, le club se réjouit de la qualification pour la 10ème année consécutive en Champions League, exploit que seuls trois autres clubs ont réussi (Real Madrid, Manchester United et Arsenal). Cela offre à Claude Puel et son groupe un début de saison particulièrement encourageant. De plus il ne faut pas oublier les signatures de deux importants partenaires, Adidas pour 10 ans et BetClic pour 4 ans, qui permettent à l'OL d'envisager l'avenir avec sérénité.