Avec Véronique Abou, prendre du muscle n’est plus un poids

19 août, 2019 | DERNIERE MINUTE | 0 commentaires

Par Morgan Couturier

Technologie de lifting non invasive élaborée par la société tchèque BTL Aesthetics, EMSCULPT permet à ses utilisateurs d’éliminer jusqu’à 20% de graisse, tout en créant de nouvelles fibres musculaires, que ce soit au niveau des abdominaux ou des muscles fessiers.

Les Anglophones appellent ça le summer body, en référence à ce culte du corps que les rayons du soleil viennent sécréter une fois venu l’été, en même temps qu’il génère cette irrémédiable envie de s’exhiber en tenue légère. Las, comme pour tout culte, les prières ne sont pas toutes sources de réponse, et réclament parfois un peu d’efforts dans ces temples baptisés salle de sport, pour avoir la chance d’être exaucées.

Et pourtant, les vérités d’hier ne sont pas nécessairement celles d’aujourd’hui, à en croire la popularité d’EMSCULPT, cette technologie miracle, élaborée par BTL Aesthetics. Avec elle, les bourrelets disgracieux, au même titre que les fesses molles, semblent révolus au profit de corps sveltes, sculptés à coup d’ondes électromagnétiques concentrées de haute intensité (baptisées HIFEM, ndlr).

« A la différence d’un champ magnétique, on sait quand elle commence et quand elle finit. On est capable de viser directement le muscle choisi, et de toucher le nerf moteur », décrit Jérôme Mus, le directeur France. Une prouesse scientifique, fruit de six ans de développement et de quatre ans d’études cliniques qui, aujourd’hui, permet à ses utilisateurs d’effacer jusqu’à 20% de gras, trois mois après la dernière des quatre séances envisagées par ce programme révolutionnaire.

Mais plus qu’une perte de poids, c’est surtout par le façonnage des muscles que se signale ce robot futuriste, capable d’en contracter la totalité, quel qu’il soit, y compris dans des zones normalement inatteignables avec des contractions volontaires.

16% de masse musculaire en plus après seulement quatre séances

« Cette technologie induit des contractions supramaximales. On agit sur tout le groupe musculaire, avec des impulsions générées toutes les cinq secondes. Le corps va créer une nouvelle fibre musculaire, poursuit le directeur. C’est de la science-fiction ». Avec des résultats largement percevables après seulement 30 minutes (à raison de 500€ la séance), l’EMSCULPT vient en effet flirter avec la fantaisie.

Reste que le succès de cette machine auprès des médecins est bien réel, depuis son introduction en France en janvier dernier, confirmant au passage que les bénéfices de telles séances sont concrets, comme en témoigne le succès aujourd’hui entre Rhône et Saône des séances du Dr Véronique Abou. Au-delà des abdos et des muscles fessiers, la technologie tchèque devrait s’attaquer aux bras et aux mollets à l’horizon 2020, de quoi espérer un corps entièrement bodybuildé et modelé en profondeur.

D’autant que les effets sont appréciables en à peine quinze jours, là, où une salle de fitness réclamerait un an de sport intensif pour obtenir un dénouement équivalent. « Grâce à cette technologie, on gagne en force et en résistance. On conserve 14% des acquis en muscle, grâce à la création de nouvelles fibres. L’idéal, c’est de refaire une séance tous les trois mois », conclut le directeur, en guise de mot de la fin. Une dernière pour l’été et le tour est joué, les abdos saillants et les fesses galbées.

EMSCULPT – Tel 01 53 53 50 00

Docteur Véronique Abou
106, rue Président Edouard Herriot – Lyon 2
Tel 04 78 30 63 89

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

lundi 15 avril

Saint Paterne


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…