Lyon, les magiciens de la lumière. Portrait de Gilbert Coudène

5 janvier, 2023 | BUSINESS NEWS | 0 commentaires

Texte : Philippe Lecoq – Il a fait du territoire, du terroir même, sa marque de fabrique et son succès dans le monde du spectacle lumières. C’est sa patte, son credo.

Chaque histoire que ce concepteur lumière lyonnais scénarise et met en scène est un hommage à un lieu, à ses habitants d’hier et d’aujourd’hui, une ode à son patrimoine, son histoire et à ses secrets, aux produits qui font sa réputation…

« Lyon Terre aux Lumières » en 2014 pour les fêtes du 8 décembre

Cofondateur il y a des lustres de la Cité de la Création, célèbre coopérative avec laquelle il a réalisé 670 murs peints monumentaux partout dans le monde mais aussi – et avant tout – à Lyon, Gilbert Coudène se lance en 2013 dans un pari un peu fou : créer un spectacle lumières en marge de la Fête du 8 décembre, sur la célèbre Fresque des Lyonnais dont il avait dirigé la création.

« Dessine-moi des lumières » offre un regard artistique nouveau sur le mapping qui remporte un gros succès et rapporte le Trophée des partenaires. Fort de cette expérience, il se lance l’année suivante sur le spectacle de la Place des Terreaux le plus renommé de la Fête. Avec les mêmes troupes, les gamins de BK bien sûr, et le producteur Laurent Lhuillery (Light Event Consulting).

« Je suis très attaché à l’identité des territoires »

« Nous évoquions les toiles du musée Saint-Pierre, dont la danseuse de Degas qui se réveille la nuit pour aller danser et réveiller les tableaux voisins, le jazz club de Lyon, le Tango de soie de la Croix-Rousse, les musiciens de l’Opéra, les Pokemon Crew etc… » Le territoire. Un tabac, et encore un Trophée. Comme pour d’autres confrères, son show a été un déclencheur.

Le Musée de l’Hermitage à Saint Pétersbourg

« Les Allumeurs de rêves » sont créés et entament une série de productions un peu partout dans le monde : « la Villa Médicis à Rome, le musée de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg, le palais de Bucarest, Shanghai, le festival de Sharjah dans les Émirats, … » cite-t-il avec gourmandise.

Aujourd’hui, notre Ardéchois d’Oullins – le dixième arrondissement de Lyon – sillonne les villes et villages de la région AURA pour la « Région des Lumières », créée à l’initiative de Laurent Wauquiez, qui avait d’abord expérimenté au Puy l’incroyable impact touristique et économique de ces spectacles lumières gratuits et populaires.

« Au Puy (photo ci-dessus), huit sites de la ville ont leur spectacle, et nous y avons lancé des shows immersifs à l’Hôtel des Lumières qui marchent très fort » commente Coudène qui a déjà projeté son savoir-faire dans une trentaine d’autres communes de la région.

Point d’orgue de « la Région des Lumières », le spectacle inauguré l’an passé, et renouvelé cette année, projeté sur la basilique de Fourvière pendant la Fête des Lumières mais aussi les fêtes de fin d’année. Qui dit que la Région n’investit pas dans la ville ?

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 23 février

Saint Lazare


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…