Lyon. Les experts-comptables s’immiscent dans la campagne présidentielle

30 mars, 2022 | BUSINESS NEWS, POLITIQUE | 0 commentaires

Texte : Emma Ressegaire. Être acteurs plutôt que spectateurs. Le Conseil national de l’Ordre des experts-comptables a lancé, il y a quelques mois, une réflexion nationale en vue de l’élection présidentielle. Le but ? Proposer des solutions aux grands défis économiques à moyen et long terme, mais aussi des mesures qui faciliteraient la vie des entrepreneurs.

« Se mêler de ce qui les regarde ». Les professionnels du chiffre et du conseil revendiquent plus que jamais leur rôle central au cœur de l’activité économique, sociale et démocratique de notre pays. Dans cette optique, c’est ainsi qu’ils ont transmis, depuis le début de l’année, près de 100 propositions concrètes pour une France plus forte, juste et compétitive, aux différents candidats à l’élection présidentielle. Et ce, quel que soit leur bord politique.

Ces dernières, formulées par l’Ordre national des experts-comptables, s’organisent alors autour de cinq grands axes : faciliter la vie des entrepreneurs, accompagner les TPE/PME vers les enjeux sociétaux, écologiques et digitaux, pérenniser le modèle social français, moderniser la vie démocratique, le regard des experts-comptables élus ou encore de dynamiser l’économie de nos territoires ultramarins.

« Nous sommes des hommes et femmes de terrain. Nous voyons les problèmes. Il nous a paru intéressant de faire des propositions. Nous avons des choses à faire remonter, ces propositions émanent vraiment du terrain », explique Odile Dubreuil, présidente de l’Ordre des Experts-Comptables Auvergne-Rhône-Alpes.

Remonter du terrain toutes les problématiques

Parmi la centaine de propositions, l’entité régionale s’immisce de ce fait, dans de nombreuses thématiques avancées par les différents candidats à l’Elysée. Pêle-mêle : le pouvoir d’achat, le bilan carbone, la TVA ou encore l’épineux sujet du système des retraites. L’Ordre des Experts-Comptables Auvergne-Rhône-Alpes n’en est pas à son premier coup d’essai. Il y a un an, une cinquantaine de propositions ont déjà été soufflée au gouvernement. Une dizaine d’entre elles, avait alors été mis en œuvre.

« On a instauré un dialogue, on a coécrit des textes avec le gouvernement. Tout ce travail est gratuit contrairement à certaines études payantes comme McKinsey… On est une profession française au service des entrepreneurs français et du gouvernement. Nous sommes la voix des chefs d’entreprise », avance de son côté, Damien Dreux, vice-président du Conseil national de l’Ordre des experts-comptables. En revanche, c’est la première fois que les économistes du quotidien contribuent concrètement au débat, à l’approche du premier tour des présidentielles.

« C’est une première. Avant, nous avions tendance à être en retrait pour ne pas avoir une connotation politique. L’idée, ce n’est pas de faire la promotion d’un candidat », soutient Damien Dreux. Si le succès de cette initiative est contrasté, le vice-président pourra toujours se satisfaire de la vingtaine de propositions retenues par les candidats. Le Conseil national de l’Ordre des experts-comptables espère néanmoins observer une hausse de ces chiffres et qu’un maximum de propositions soit examinées. Mais surtout, retenues par le candidat élu…

 

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 22 mai

Saint Emile


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…