Par Morgan Couturier

Conscient de la menace qu’occasionne la crise du coronavirus, l’Ordre des Experts-Comptables a décidé de se rattacher à l’opération « Aidez les petits », une initiative censée identifier les PME et TPE en péril et leur venir en aide.

« Aidez les petits » n’a rien d’une comptine enfantine, racontée en ces temps complexes du coronavirus. Bien au contraire, tant l’opération, initiée en avril dernier, a vocation à sauver des entreprises et par ricochet, de nombreux emplois, gravement mis en danger par la pandémie du Covid-19. « Cette initiative a pour but d’aider les PME et les TPE qui, avant le Covid-19 et l’arrêt de l’activité, étaient économiquement en forme.

La cible, ce sont les petits, ceux qui n’avaient pas une trésorerie excédentaire, et qui ont été fragilisés », dévoile Philippe Masson, expert-comptable et dirigeant du cabinet Boullu & Associés. Une rude mission, alors que le souffle de la fermeture économique se fait actuellement ressentir sur les comptes de nombreuses entreprises locales.


« On n’est pas dans de l’aide économique, mais dans l’apport de compétences »

Fort heureusement, le déconfinement n’a pas endigué la solidarité, tant popularisée pendant le confinement, à l’image du MEDEF, des Chambres des Métiers, des Tribunaux de Commerce, et de la CCI Lyon Métropole, tous réunis pour identifier les structures dans le besoin et leur venir en aide, au gré d’un accompagnement adapté, confié là aussi, à des associations spécialisées, telles que 60 000 Rebonds ou Second Souffle.

Un questionnaire pour identifier les difficultés

« On n’est pas dans de l’aide économique, mais dans l’apport de compétences pour les aider à rebondir et éviter que ces sociétés aillent dans le mur », poursuit l’expert-comptable, en référence à ce proverbe selon lequel « quand chacun s’aide, personne ne se tue ». « Mais on ne veut rien imposer ! On propose simplement aux dirigeants de leur venir en aide, avec des associations en capacité de coacher les PME, d’autant qu’un chef d’entreprise a souvent du mal à parler de ses difficultés », complète-t-il.

« Aidez les petits », endosse alors le costume du soutien moral, censé rebooster les troupes, mais surtout prévenir des potentiels dangers futurs, via l’établissement de procédures de conciliation ou de mandat ad hoc avec les Tribunaux de Commerce. Une mission vitale, où les experts-comptables ont la rude responsabilité d’identifier les PME/TPE concernées, et ce, au travers d’un diagnostic établi autour de sept questions bien précises.

« À partir de 5 réponses positives, la PME/TPE a potentiellement un problème », conclut Philippe Masson. Dans le cas contraire, rien n’empêche l’opération ne remplir sa mission, car l’initiative n’a qu’un but : éviter que les petits soient les « morts économiques de cet épisode Covid-19 ».