Par Morgan Couturier

Propulsée sur le marché en janvier 2021, l’application My Express Driver ambitionne de devenir un service de transport innovant. Son intérêt ? Permettre à des particuliers de se déplacer en rapatriant des véhicules appartenant aux garagistes.

Tout vient à point à qui sait attendre. Seulement, la patience à ses limites et plus encore, lorsque le temps s’assimile à de l’argent. Là est le quotidien de nombreux garages, contraints et forcés de suspendre leur activité à la livraison ou le rapatriement de véhicules. Un exercice souvent trop long. Mais jamais bon. Du moins jusqu’à janvier dernier, date à laquelle furent enfantés My Express Driver, et son application éponyme. Une start-up lyonnaise, qui comme son nom l’indique, entend faire chauffer la gomme et réduire de facto, ces fameux temps de latence. Le tout, en quelques clics seulement, et par l’intermédiaire de pilote hors du commun : les particuliers.

Une manière comme une autre d’allier l’utile à l’agréable, le fondateur Adam Boumadiène ayant trouvé une manière de cumuler les besoins de convoyage et de mobilité au seul moyen d’Internet ou d’un smartphone. My Expresss Driver se veut en effet, « très arrangeant », avec chaque partie, mise en relation particuliers au moyen d’une application semblable à une célèbre plateforme de réservation de taxis. À une différence près : les moyens de locomotion se veulent cette fois gratuits. Et les clients mués en conducteurs.

Déjà plus de 1200 utilisateurs recensés

« On veut rendre la mobilité accessible à tous et permettre à un particulier de faire le trajet de son choix, tout en offrant la possibilité aux professionnels de l’automobile de rapatrier ou livrer leurs voitures », explique Adam Zeraia, le responsable communication. Avec près de 50 garages référencés dans ses fichiers, My Express Driver, se dit, en effet, accessible à bon nombre de trajets, l’entreprise couvrant dès aujourd’hui, « la totalité des grands axes autoroutiers ». De quoi cumuler les déplacements, livrer les véhicules en moins de deux semaines et réduire la facture des garagistes de près de 50%.

« Nous sommes jusqu’à 200€ moins cher que la concurrence », confirme le porte-parole d’une société assurant à sa charge les frais déplacements (une caution de 800€ est néanmoins réclamée au départ, ndlr). Un service précieux dont se gargarisent le « petit parc automobile », comme les jeunes conducteurs, ces derniers profitant d’un système où chaque frais engagé est remboursé. « Tout le monde est gagnant », assure la jeune start-up, qui enregistre déjà « entre trois et quatre livraisons chaque semaine ».

Permis et documents vérifiés avant chaque trajet

« On dépend beaucoup de l’activité des garagistes. Mais à terme, l’objectif est d’assurer trois à quatre déplacements par jour ». De donner accès à pléthore de véhicules aussi, My Express Driver permettant déjà de prendre les commandes de tous types de véhicules, qu’ils soient diesels, essences ou électriques. Et de tous prix. « Aujourd’hui, sur les véhicules que l’on peut déplacer, nous avons aussi bien des voitures à 3 000€ que des véhicules à 45 000€ », souligne-t-on. Tout cela, clé en main donc, la seule à attendre n’étant finalement que la société en elle-même.

En cause, des prélèvements effectués qu’au terminus d’une course où My Express Driver s’octroie 35% de marge par trajet pour service rendu à chaque garage. « On facture aux kilomètres parcourus, ce qui revient à 18 centimes par kilomètre environ », détaille Adam Zeraia. Ce constat fait, My Express Driver peut alors reprendre les valeurs d’une iconique marque transalpine. Grâce à son application, « rien n’est trop beau, rien n’est trop cher » !

>Plus d’informations sur le site internet de My Express Driver